Breaking news

RDC: Kinshasa exige la levée des sanctions de l'UE avant la réouverture de la Maison Schengen

Maison Schengen

Le ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende, a fait le point ce jeudi 13 septembre 2018 sur les conditions posées par son gouvernement pour la réouverture de la Maison Schengen.

D’après Lambert Mende, le gouvernement recommande la levée des sanctions de l’Union Européenne contre 14 personnalités congolaises avant d’autoriser la Maison Schengen de rouvrir ses portes.

“Nous attendons que la Belgique puisse comprendre que nous sommes un Etat souverain puisque c'est elle qui a commencé à nous mettre sous un régime des sanctions. Elle va lever les sanctions prises contre la RDC pour des raisons qui ne sont en aucune manière justifiées”, a dit à ACTUALITE.CD, Lambert Mende qui considère que ces sanctions ont été prises sous l’influence de la Belgique.

Lire aussi : Crise en RDC : Interdiction de voyage et gel des avoirs contre 14 personnalités congolaises

“Des sanctions qui relèvent de la compétence de la communauté internationale, la Belgique n'est pas la communauté internationale, l'Union Européenne n'est pas la communauté internationale et le Congo n'est pas membre de l'Union Européenne. C'est par tricherie que la Belgique est allée à l'Union Européenne puisqu'elle savait qu'elle ne pouvait pas convaincre le Conseil de sécurité de l'ONU. Dès que cette tricherie va cesser, nous allons réexaminer la question. Ils doivent arrêter de nous considérer comme un pays colonisé par eux. La Belgique nous considère comme un cheval sur lequel elle peut monter, et ça doit cesser”, a ajouté Mende.

L’Union Européenne avait, en 2017, sanctionné Ilunga Kampete, Gabriel Amisi, Luyolo Ferdinand Ilunga, Alex Kande, Jean-Claude Kazembe, Lambert Mende, Eric Ruhorimbere, Emmanuel Shadari Ramazani, Kalev Mutondo, John Numbi, Célestin Kanyama, Roger Kibelisa, Evariste Boshab et Delphin Kaimbi, qu’elle pointe d’avoir joué un rôle dans la répression des manifestations anti-pouvoir en 2016.

Et, en janvier dernier, la Belgique avait décidé de réaffecter son aide aux organisations locales de développement en RDC. Ce qui avait provoqué la détérioration des relations entre les deux pays, entraînant la fermeture de la Maison Schengen, comme mesure de rétorsion de Kinshasa.

Stanys Bujakera Tshiamala

Catégorie