Ebola RDC

Quatre nouvelles personnes ont été atteintes du virus Ebola dans les localités dans le nord de la province du Nord-Kivu où l'épidémie qui s'est également propagée dans l'Ituri voisine a franchit la barre des 100 cas confirmés en début de semaine.

"Au total, 137 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 106 confirmés et 31 probables. 4 nouveaux cas confirmés, dont 2 à Mabalako, 1 à Beni et 1 à Butembo", a écrit le ministère de la santé dans un communiqué parvenu ce jeudi 13 septembre à ACTUALITE.CD.

La Zone de santé de mabalako qui comprend aussi la localité de Mangina qui est l'épicentre de cette dixième épidémie d'Ebola sur le sol congolais depuis 1976. Sur les 106 cas confirmés, cette localité a enregistré 68 cas parmi lesquels 43 sont morts, d'après un bilan arrêté en date du 12 septembre 2018.

Estimant que le risque de propagation reste élevé, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé mercredi qu’elle va apporter son appui technique contre la propagation du virus dans six provinces (Bas-Uélé, Haut-Uélé, Ituri, Maniema, Sud-Kivu et Tanganyika) proches des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Déclarée depuis le 1er Aout, une semaine après la fin de la neuvième épidémie qui avait touché la province de l’équateur ( 33 morts), la dixième épidémie d'Ebola a déjà fait 92 morts dont 61 parmi les cas confirmés.

La situation sécuritaire dans la région reste préoccupante mais elle n'a pas encore empêché les équipes de la riposte à faire leur travail et atteindre les zones touchées par l’épidémie, a affirmé lors d'un point de presse à Kinshasa samedi le ministre de la santé Oly Ilunga.

Christine Tshibuyi

Catégorie