Catégorie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) en RDC renseigne qu’environ 2,8 millions de personnes sont en  insécurité alimentaire grave dans les provinces de Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami et Sankuru, qui cite le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC).

«<em>Il s’agit de près d’1, 8 million de personnes en « crise alimentaire » (phase 3) et environ 1 million de personnes en « urgence alimentaire (phase 4). Ainsi la région du Kasaï compte 36 pour cent des 7,7 millions de personnes en insécurité alimentaire sur l’ensemble du territoire national</em>», ajoute OCHA.

L’agence onusienne précise que cette situation résulte des conflits armés, de l’insécurité et des déplacements. OCHA note aussi que ces causes ont fait rater aux populations deux saisons agricoles.

« A cela s’ajoute la dépréciation du franc congolais qui a entraîné une forte baisse du pouvoir d’achat, et s’est greffé à un contexte de pauvreté antérieur à la crise », renseigne la même source.

Vidéo