RDC : lancement de l'atelier sur le renforcement du dispositif de production, traitement et publication des données statistiques
Mercredi 23 novembre 2022 - 16:21
1
Photo d'illustration

Le ministre ad intérim de l'économie nationale Nicolas Kazadi a procédé ce mardi 22 novembre 2022 au salon Bleu de l'hôtel du gouvernement au lancement des travaux de l'atelier sur le renforcement du dispositif de production, traitement et publication des données statistiques. Ces trois jours de travail doivent permettre au ministère de l'économie nationale de jeter les bases pour la mise en place d’un dispositif efficace de production des statistiques économiques fiables et pertinentes appelées à devenir la référence nationale et internationale en la matière en République Démocratique du Congo.

L'organisation de cet atelier est motivée par la nécessité pour le ministère de l'économie nationale de fournir un cadre d'échange entre experts pour un partage d'expériences et une évaluation des modalités de collaboration au processus de production et de diffusion des statistiques sur l'économie nationale.

"Un challenge se présente à vous pendant et après cet atelier, celui de doter votre administration d’un dispositif performant de production des statistiques économiques. Sous la coordination du secrétariat général, vous allez devenir l’épicentre des données économiques du pays et du reste du monde pour le gouvernement, les opérateurs économiques, le monde scientifique et le public, et ce dans le cadre de vos attributions. Je vous exhorte donc à œuvrer dans vos directions et divisions respectives pour l’atteinte des objectifs de cet atelier mais surtout pour un « nouveau printemps » des statistiques économiques en RDC" a dit Nicolas Kazadi, dans son discours d'ouverture.

À l'en croire, il revient à chaque direction d’accomplir ses missions. Les directions de captage des données comme les approvisionnements, l’informel, l’identification nationale doivent assumer leurs tâches avec compétence pour qu’elles soient relayées par les Etudes et Planification pour les analyses. 

"J’attends de toutes les Directions qu’elles me fassent sous l’égide du secrétaire général et de mon cabinet des propositions concrètes pour améliorer qualitativement le travail de production statistique. La DEP doit pouvoir passer à l’étape de prospective pour anticiper les chocs futurs et proposer des politiques économiques globales ou sectorielles. Il revient donc à tous d’intérioriser cette citation d’un ancien ministre français de l’Economie et des Finances, Jean Arthuis : « dans ce monde complexe où l’information n’a jamais été aussi abondante, nous  devons développer l’intelligence économique ». Nous sommes donc au début d’un  processus qui doit inexorablement amener des réformes et nous rendre plus efficaces dans la maîtrise de la réalité économique et dans la prise des décisions" a-t-il recommandé.

Le monde des affaires est représenté à cet atelier par la FEC, la COPEMECO et la FENAPEC. Il ose espérer qu’un dialogue franc et sincère se nouera entre l’administration du Ministère de l'économie nationale et les opérateurs économiques. 

"J’attends au terme de cet atelier que ces derniers soient plus proactifs et qu’ils intériorisent leur obligation de livrer ces informations qui permettent aux agents et cadres de mon Ministère de bien exercer leur tâches de collecte, de traitement, d’analyse et de publication des statistiques économiques. Le cadre légal de cette attribution du Ministère devrait être revu pour être amélioré. Cet effort concerne également les canaux officiels de collaboration avec les autres structures publiques productrices de statistiques à caractère économique comme la DGDA, l’INS ou encore la BCC pour ne citer que ceux-là, la liste n’étant pas exhaustive. J’attends donc, chers participants, vos propositions pour que dès la fin de cet atelier, je prenne les dispositions qui s’imposent pour formaliser tous les canaux de collaboration possibles et nécessaires avec toutes les structures qui doivent vous fournir les statistiques" a ajouté Nicolas Kazadi.

Après l'ouverture des travaux, les participants poursuivent les échanges au niveau des différentes commissions. Si le secrétaire générale expose sur les dispositions légales et réglementaires, la Direction des approvisionnements fera un état des lieux du dispositif de production statistique au sein du Ministère. Des structures externes au Ministère y compris la FEC pour le secteur privé évoqueront leurs spécificités respectives dans leur mission de produire des statistiques à coté des partenaires techniques et financiers représentés dans cet atelier par le PNUD et le Programme alimentaire mondiale.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une