RDC : début de la formation des anciens étudiants de l'ERAIFT sur des modules en lien avec leur insertion professionnelle
Lundi 26 septembre 2022 - 08:19
1
Atelier de formation des anciens étudiants de l'ERAIFT sur des thématiques d'insertion professionnelle.

Début de l'atelier de formation des anciens étudiants de l’Ecole Régionale post-universitaire d’Aménagement et de gestion Intégrée des Forêts et Territoires Tropicaux (ERAIFT) sur des thématiques d'insertion professionnelle, ce lundi 26 février 2022.

L’objectif global de cet atelier est de former 55 anciens étudiants de l’ERAIFT de Kinshasa sur des modules en lien avec leur insertion professionnelle, dans le cadre de l’accompagnement post-formation pendant 5 jours. 

Selon Dr. Raul Sambieni, formateur et responsable de la plateforme Afrique centrale de l'université de Liège basée à l'ERAIFT, plusieurs thématiques environnementales seront abordées au cours de cet atelier.

"Au regard des enjeux environnementaux de l'heure. L'ERAIFT veut actualiser ses experts. Il s'agit d'étendre les capacités des experts dans ce domaine qui concerne les grandes questions environnementales", a-t-il dit. 

Au cours de cet atelier, les participants seront formés sur 5 modules, notamment l’élaboration d’un curriculum vitae et préparation aux interviews d’embauche, la recherche des financements, les possibilités de la télédétection dans les prestations professionnelles, l’utilisation de la valeur économique totale des aires protégées, et l’évaluation des formations dispensées à l’ERAIFT.

Pour sa part, Joël Gamys, ancien étudiant de l'ERAIFT a martelé sur les bienfaits de son passage à cette école qui bénéficie à son pays, le Bénin.

"La formation à l'ERAIFT et pluridisciplinaire. Je suis Béninois, mon pays compte plusieurs forêts et nous avons besoin de beaucoup d'expertises pour gérer cette forêt. Mon passage à l'ERAIFT m'a permis de comprendre beaucoup d'enjeux et des solutions à apporter pour une gestion meilleur de cette forêt. Cet atelier va nous permettre de promouvoir nos connaissances en essayant d'apporter des innovations", a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, Ernestine Lompi Tipi, présidente du Réseau africain pour le développement durable et intégré (RADDI) a insisté sur la nécessité d'outiller les ressortissants de l'ERAIFT à trouver de l'emploi pour mettre en application les connaissances apprises à l'école. 

"Lorsqu'on a formé il est important de se rassurer que le produit formé trouve de l'emploi. Voilà pourquoi on s'est réuni afin de discuter sur des thématiques qui sont en lien avec l'insertion de professionnelle. Sinon, former sans emploi ne représenterait rien", a-t-elle déclaré.

Notons que pour faire face aux menaces sur la biodiversité et sur les aires protégées, le Programme d’appui pour la préservation de la biodiversité et les écosystèmes fragiles (ECOFAC VI) a été mise en place par l’Union Européen, et est conçu pour appuyer les institutions gouvernementales chargées de la gestion de l'environnement en Afrique Centrale. Ces activités visent entre autres le renforcement des structures de gestion des aires protégées et leur staff, l’échange et la capitalisation des expériences et connaissances au niveau territorial, national et régional, le renforcement et l'amélioration des systèmes de conservation et l'association des populations à la conservation.

C’est dans ce cadre que le présent projet se situe dans la composante régionale d'ECOFAC VI et est mise en œuvre par le Projet GIZ d’appui régional à la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC).  

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une