Nancy Pelosi à Taïwan : l'ambassade de Chine en RDC dénonce la violation par les États-Unis du principe de l'unité de la Chine
Lundi 8 août 2022 - 07:48
Chine
M. Wang Hailong, le numéro 2 de l'ambassade de Chine en RDC (ministre conseiller). Ph. ACTUALITE.CD

M. Wang Hailong, le numéro 2 de l'ambassade de Chine en RDC (ministre conseiller), s'est exprimé devant la presse samedi 06 août, sur la visite de Nancy Pelosi, la présidente de la chambre des représentants des États-Unis à Taipei dans la région Taïwanaise, le mardi 02 août. En 25 ans, jamais une élue américaine aussi haut placée ne s'était rendue dans l'archipel. Pour Wang Hailong, cette visite sans autorisation de la Chine constitue une violation du "principe d'une seule Chine". Peu après l'arrivée de Nancy Pelosi, à Taïwan, les autorités chinoises ont lancé des "actions militaires ciblées" et des manœuvres inédites autour de l'île. ACTUALITE.CD vous laisse découvrir la position de l'ambassade de Chine en RDC sur les tensions Chine-Taïwan-USA.

Pourquoi la visite de Nancy Pelosi à Taïwan est jugée de problématique par la Chine?

Cette visite n'a reçu aucune autorisation. Elle est illégale. C'est une contrevention au principe d'une seule Chine qui reconnaît l'administration de Taïwan par la Chine depuis 1945. C'est une norme des relations internationales que reconnaît les Nations Unies. Ce qui accepte le principe d'une seule Chine ne doivent pas mener des actions officielles avec Taïwan. La Chine a déjà signé des communiqués conjoints avec les USA reconnaissant Taïwan comme territoire chinois. Donc l'arrivée de Mme Pelosi à Taïwan a comme résultat la déstabilisation de la Chine. C'est une visite totalement destructive.

Le monde doit-il craindre une possible désescalade entre la Chine et les USA, si le pays de Joe Biden continue de soutenir Taïwan ?

La Chine a déjà pris des contre-mesures en réaction à la position des États-Unis. Nous avons déjà fait des manoeuvres militaires dans nos eaux. On a lancé ces tirs chez nous, car Taïwan fait partie de la Chine unifiée. C'est adapté, il n'y a eu violation d'aucune loi. On va juger la provocation des États-Unis selon les faits. Faisons attention au jeu de certains pays qui consiste à provoquer et accuser les autres des fautifs. Jusque-là, les contre-mesures prises par la Chine sont adéquates.

Qu'est-ce que Taïwan demande et que la Chine refuse de donner ?

La ligne rouge à ne pas dépasser pour la région chinoise de Taiwan est "l'indépendance déguisée". Elle ne peut pas avoir tout ce qui est à caractère souverain, à savoir : l'armée, la diplomatie... parce qu'il n'est pas un État.

Cette tension Chine-Taïwan peut-elle provoquer la rupture diplomatique entre Pékin et Washington ?

Les États qui provoquent la Chine vont constater les conséquences de leurs provocations. Nous deux, nous représentons les deux grands pays du monde. Nous avons intérêt à mieux s'entendre. Les États-Unis doivent revenir sur le principe d’une seule Chine et apprendre à soigner des relations.

Pourquoi le rapprochement de Taïwan aux États-Unis provoque la colère de la Chine?

Les États-Unis veulent faire croire au monde que la Chine est un État autoritaire et que Taïwan veut la démocratie. Ce qui est faux. L’essentiel de la visite de Mme Pelosi dans la région chinoise de Taiwan est une question de souveraineté et d’intégrité territoriale de la Chine. Une visite dans l’île sans l'autorisation de la Chine constitue une violation de notre souveraineté.  

Propos recueillis par Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une