RDC-Rutshuru : les FARDC reprennent le contrôle de Ntamugenga, une vingtaine d’éléments M23 neutralisés
Vendredi 1 juillet 2022 - 17:24
les FARDC
Ph. droits tiers

Les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) annoncent avoir repris le contrôle de Ntamugenga, une des grandes agglomérations du groupement de Jomba, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

Selon le porte-parole du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2, le lieutenant colonel Njike Kaiko Guillaume, l’armée a lancé des offensives contre les rebelles du M23, en profondeur de Ntamugenga,  dans la nuit de jeudi 30 juin au vendredi 1er juillet 2022.

« Les FARDC ont lancé des offensives de grande envergure en profondeur de Ntamugenga contre les rebelles du M23 et leurs alliés le Rwanda. L'objectif pour les FARDC, c’était de sécuriser la cité de Ntamugenga, chose qui a été faite. Comme bilan lors de ces opérations, l'ennemi a été mis en débandade. Nous avons noté 27 neutralisés du côté armée rwandaise-M23. Des armes ont été récupérées sur l'ennemi par l'armée loyaliste, notamment 5 armes de type AK47, 1 RPG7 mais aussi des produits pharmaceutiques, une radio Motorola, des casques et plusieurs effets militaires made of Rwanda récupérés par l'armée loyaliste. Le bilan côté armé fait état de deux des vaillants militaires des FARDC blessés et sont pris en charge par nos services spécialisés. Retenez que la cité de Ntamugenga est bel et bien sécurisé et c'était l'objectif à atteindre », a dit le lieutenant colonel Njike Kaiko Guillaume, porte-parole du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola2.

Les combats ont repris depuis  jeudi 30 juin entre les FARDC et les rebelles du mouvement du 23 mars (M23), soutenus par le Rwanda, dans la localité de Rutsiro, groupement de Bweza dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

Les habitants de Rutshuru saluent  la montée en puissance de l'armée et demandent que toutes les entités contrôlées par l'ennemi soient vite libérées par l'armée loyaliste. Plusieurs localités des groupements Bweza et Kisigari sont passées mercredi sous contrôle des FARDC. C'est le cas de Rutakara, Rugarama, Buhoro, Kashari et Ruvumu.

Plusieurs milliers d'habitants ayant fui ces affrontements ont fui, les uns vers des zones jugées sécurisées en RDC alors que d'autres ont pris la direction de l'Ouganda voisin.

Jonathan Kombi, à Goma

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une