RDC-Rwanda : “si les normes internationales régissant la guerre les permettaient, nous demanderions l'autorisation du combat corps à corps ”, collectif de députés provinciaux du pays
Mercredi 22 juin 2022 - 12:48
Bunagana, Ph. DT
Bunagana, Ph. Droits tiers

Les députés provinciaux de la RDC se sont prononcés ce mardi 21 juin sur l'insécurité dans l'est de la RDC à propos de l'agression du Rwanda à travers le M23. Ils ont fait une déclaration à l’issue d’une rencontre de réflexion tenue à Kinshasa autour de cette situation. 

Dans la déclaration, ils affirment que la RDC est agressée et que l'agresseur est identifié. Pour eux, il faut que la guerre soit déclarée avec le Rwanda pour pacifier la partie Est du pays.

"... Nos forces de défense et de sécurité sont composées des hommes et des femmes aguerris, capables de bouter l'ennemi hors du territoire national et éviter à notre population les atrocités qui relèvent des crimes de guerre et crimes contre l'humanité. N'était-il pas déclaré " le Congo est un et restera indivisible ? Même s'il faut conclure le pacte avec le diable pour préserver la paix et l'intégrité territoriale de la RDC nous le ferons ". La situation que connaît la RDC, notre pays, nous oblige en tant qu'élus du peuple de vous demander de procéder immédiatement à la rupture des relations diplomatiques ainsi que l'annulation des accords de toute nature signés avec le Rwanda et de déclarer la guerre contre celui-ci.... Excellence Monsieur le Président de la République, au nom de la paix, plusieurs négociations ont été entreprises et accords signés avec le Rwanda, mais hélas, ce dernier n'a jamais respecté ses engagements. La paix se gagne et ne se négocie pas. Ainsi donc, le collectif de députés provinciaux de la RDC apporte son soutien sans faille à votre autorité, aux institutions de la République ainsi qu'aux forces armées de la RDC et à la police nationale Congolaise … pour nous, si les normes internationales régissant la guerre les permettaient, nous demanderions votre excellence d'autoriser le combat corps à corps avec le Rwanda ...", a déclaré le président du collectif de députés provinciaux de la RDC, Blanchard Takatela, élu du territoire de Bulungu (Kwilu). 

Ces députés invitent la communauté internationale de se désolidariser du Rwanda pour ses crimes sur le sol congolais, et aux multinationales opérant frauduleusement à l'est notamment dans le  domaine minier avec le Rwanda, de mettre un terme à cette pratique.

"... A la communauté internationale, nous demandons de se désolidariser du Rwanda agresseur de la RDC  et auteur de plusieurs crimes imprescriptibles et étouffer dans l'œuf son plan machiavélique de le balkaniser dont le décor planté ne fait plus l'ombre de doute. Aux multinationales oeuvrant dans le secteur minier et partenaires du Rwanda, les élus provinciaux de la RDC vous exhortent de mettre un terme à l'exploitation illicite des minerais teintés du sang congolais et vous invitent par conséquent à venir par les voies officielles et légales négocier avec la RDC propriétaire desdits minerais pour une exploitation normale en terme gagnant-gagnant...", exigent les députés provinciaux de la RDC.

Ils exhortent la population à soutenir les FARDC aux fronts pour sauvegarder l'intégrité territoriale de la RDC.

Jonathan Mesa à Bandundu

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une