Kinshasa : le ministre Jean Ngoy s'est expliqué devant les élus provinciaux sur les 500 millions FC volés à la Division urbaine des finances
Samedi 18 juin 2022 - 13:29
Illustration
Le ministre provincial des Finances et Économie, Jean Ngoy Mvunzi

Des gardes de l'hôtel du gouvernement provincial de Kinshasa avaient emporté avec eux, dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 mai dernier, 995 millions de francs congolais du Bureau du comptable de l'hôtel de Ville.

Ce vendredi 17 mai 2022, le ministre provincial de Finances et Économie, Jean Ngoy Mvunzi était devant les élus provinciaux de Kinshasa pour répondre à la question orale avec débat lui adressée par le député Peter Kazadi à propos de ce vol.

Dans sa question orale, l'élu du Mont-Amba voulait obtenir les réponses à ces questions :

1. Pouvez-vous nous dire qui a ordonné la sortie de ces fonds en dépit de l'interdiction de l'IGF ?

2. Quelle est l'origine et la destination de ces fonds?

3. Comment expliquez-vous que vous ayez pu bénéficier de la sortie d'autant d'argent contrairement à l'instruction de la Banque Centrale limitant le décaissement des fonds par toutes les banques à un maximum ne dépassant pas 10.000S?

4. Comment et sur ordre de qui le comptable s'est rendu à la banque pour réceptionner ces fonds ?

5. Pouvez-vous nous décrire dans quelles circonstances ce vol a été perpétré et quelles sont les mesures d'enquête que vous avez prises?

Au cours de son intervention, voici les éléments de réponse du ministre provincial Jean Ngoy Mvunzi aux préoccupations de Peter Kazadi :

1. S'agissant de la première question de savoir qui a ordonné la sortie de ces fonds, je voudrais ici préciser que la sortie des Fonds a toujours été autorisée par l'émission d'un chèque signé par l'autorité compétente.

Par ailleurs, l'interdiction donnée aux banques commerciales est intervenue en date du 18 mai 2022, et à la Banque Centrale du Congo elle est intervenue en date du 26 mai 2022.

Il sied également de noter que les chèques émis pour la Banque Centrale du Congo ont été signés en date du 20 mai 2022 pour les montants suivants:

1.135.000.000,00 FC

1.500.000.000,00 FC

1.500.000.000.00 FC

Soit un total de 4.135.000.000,00 FC.

Le 25 mai 2022, le chèque de 1.135.000.000,00 FC a été payé et le comptable a gardé tous ces Fonds en son bureau sur ordre de l'Inspecteur Général des Finances qui lui a intimé l'ordre de ne point procéder aux paiements.

2. Concernant, l'origine de fonds, il s'agit de l'appui du Gouvernement Central en faveur de l'Exécutif Provincial de Kinshasa dans le cadre de assainissement des artères de la Ville.

3. Quant à la sortie des fonds supérieurs à l'équivalent de 10.000,00 USD, cette instruction de la Banque Centrale du Congo vaut pour les banques commerciales et autres institutions financières, et non pour elle-même. La vérification peut en être faite également auprès de la Banque Centrale du Congo elle-même.

4. En ce qui concerne la question sur le pourquoi et l'ordre donné, le comptable, ne peut se Présenter à la Banque pour un retrait des fonds que lorsqu'il est en

possession d'un chèque dûment signé par l'autorité habilitée. C'est unique élément moteur qui lui permet de se présenter auprès d'une banque.

5. Pour décrire les circonstances du vol perpétré au Bureau Comptable Public Code 0620, il y a lieu de rappeler que trois chèques ont été signés pour la Banque

Centrale du Congo tel qu'il a été décrit au point 1.

Le 25 mai 2022, le chèque de 1.135.000.000,00 FC a été encaissé et le Comptable a gardé ces fonds dans son Bureau sur ordre de Inspecteur Général des Finances lui interdisant de procéder aux paiements.

Le 27 mai 2022 à 13HO5 le Comptable a réceptionné la lettre n'065/PR/1GF/OM/163-2022/DNA-NBM/2022 du 27 mai 2022 lui exigeant de ne procéder aux affectations du montant, en sa possession, que sous l'encadrement de l'Inspecteur Général des Finances.

"Suite à cette instruction, le Comptable a obtempéré et le montant total de Un Milliard Cent Trente-Cinq Millions de Francs Congolais (1.135.000.000,00 FC) restera ainsi loge en son bureau du vendredi 27 au lundi 30 mai 2022 matin,moment du constat du vol qui y a été perpétré, par les policiers commis à la garde de la Division Urbaine des Finances, introuvables. Telle est la manière dont ce triste incident est arrivé et comme je l'ai dit dans mon introduction, nous attendons la conclusion de l'enquête en cours afin de mettre la main sur les malfrats", a conclu le ministre.

Après débat général, Jean Ngoy Mvunzi a sollicité 72 heures pour sa réplique. Puisque l'auteur de la question ne sera pas à Kinshasa à la date prévue, l'intervention du ministre est renvoyée au mercredi 22 juin 2022.

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une