Présidentielle en RDC : pour le PPRD Serge Kadima, l'exemple brésilien apporte de l'eau au moulin d'une éventuelle candidature de Joseph Kabila
Mardi 17 mai 2022 - 20:26
Illustration
Serge Kadima/Ph. Droit tiers

Douze ans après avoir quitté le pouvoir, Luiz Inacio Lula da Silva a annoncé sa candidature à la présidentielle brésilienne. Il entend retourner au combat afin de briguer un troisième mandat, lors de l’élection d’octobre, afin de  reconstruire le pays, après ce qu'il qualifie de gestion " irresponsable et criminelle" de Jair Bolsonaro, l'actuel président de la République.

Cette situation au Brésil vient à nouveau alimenter le débat sur un probable retour du président Joseph Kabila Kabange à la tête du pays. Pour Serge Kadima, cadre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), à l'instar de la situation au Brésil, Joseph Kabila Kabange peut également competir à l'élection présidentielle.

" Si l'histoire  de la France dont s'est inspirée la Constitution congolaise n'abonde pas en exemples mettant en exergue le retour d'anciens Présidents à la course à la présidentielle, il importe de dire qu'il existe aucune interdiction. Mais l'exemple du Brésil reste aussi pittoresque qu'éminemment inspirant pour la République Démocratique du Congo. La Crise multidimensionnelle provoquée par la gouvernance de Bolsonaro a milité pour le retour de l'ancien Président LULA da SILVA qui est d'ailleurs donné favori par tous les sondages au Brésil. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, rien n'empêche actuellement à Joseph Kabila de faire un retour à la LULA d'autant plus que les conditions sont fortement similaires ", s'est-il justifié dans une communication faite mardi 17 mai 2022.

Il estime que ceux qui sont souvent opposés à cette hypothèse, ont plutôt peur de revoir à nouveau l'ascension de celui qu'ils avaient enterré un peu plus tôt. Allusion faite à Joseph Kabila Kabange que nombreux pensent que son sort est déjà scellé au regard de son statut de sénateur à vie.

"À quelques encablures de l'élection présidentielle en République Démocratique du Congo, les ambitions des uns et des autres se dévoilent, les probables futures alliances alimentent les débats. Cependant, la question relative à une éventuelle candidature d'un ancien Président de la République ne semble pas recevoir un examen sérieux. En effet, il fallait un peu s'y attendre tant la vérité constitutionnelle est intraitable à ce sujet. Alors il s'installe soit la peur du retour de celui qu'on a enterré trop tôt, soit une sorte de résignation intellectuelle ", a dit l'ancien Président de la ligue des jeunes du PPRD.

Et d'ajouter :

" Mais il vaut mieux, d'ores et déjà, se rendre à l'évidence que la constitution congolaise qui, par elle-même, fixe les conditions d'accession à la magistrature suprême, ne fait aucunement obstacle à une éventuelle candidature d'un ancien Président de la République. Il en est de même, en Droit comparé, lorsqu'il s'agit des différentes constitutions des pays dits de vieille démocratie ". 

Au cours d'une interview accordée à Jeune Afrique, Raymond Tshibanda Ntunga Mulongo, coordonnateur de la cellule de crise du FCC avait fait savoir que Joseph Kabila est le candidat naturel du FCC. " Et rien n’empêche Joseph Kabila d’être candidat. À lui de faire un choix ", avait-il soutenu.

Le PPRD, son parti politique sera en congrès au mois de juin de l'année en cours. C'est probablement à l'issue de ces assises que l'opinion pourrait être fixée si oui ou non Joseph Kabila Kabange annoncera sa candidature à la présidentielle.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une