Breaking news

État de siège : la VSV préoccupée par les violations et atteintes des droits humains suite aux tueries qui se poursuivent au Nord-Kivu et en Ituri
Samedi 27 novembre 2021 - 14:34
Service infographie ACTUALITE.CD
Service infographie ACTUALITE.CD

La Voix des Sans Voix pour le Droits de l'homme (VSV) se dit préoccupée par l'augmentation des attaques armées et des massacres des populations, les intimidations, les menaces et autres violences contre les journalistes et les défenseurs des droits humains, les incendies des villages et les pillages des biens des personnes. L'ONG dit avoir documenté des cas de violations et d'atteintes aux droits humains entre septembre et novembre dans les deux provinces sous état de siège depuis le 6 mai dernier.

« La détérioration de la situation des droits humains à l'Est de la RD Congo doit pousser toutes les congolaises et tous les congolais ainsi que la Communauté Internationale éprise de paix et de justice à réfléchir en profondeur sur les vraies pistes des solutions pour le rétablissement effectif de l'autorité de l'Etat et de la paix à l'Est de la RDCongo », dit la VSV dans une déclaration faite vendredi 26 novembre.

Pour illustrer l’ampleur de l’insécurité dans les deux provinces, la VSV parle notamment de 59 civils tués entre vendredi 12 novembre et samedi 13 novembre 2021 dans le village de Kisunga et ses environs, territoire de Beni, de 30 civils tués entre dimanche 31 octobre et jeudi 4 novembre 2021 dans les villages de Mantumbu, les secteurs de Beni-Mbau, de Ruwenzori et la chefferie des Babila-Babombi, territoire de Beni. Plusieurs biens de valeur pillés, deux véhicules incendiés et une vingtaine des civils kidnappés et de 19 personnes tuées dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 octobre 2021 dans les villages de Kalembo, Toya et Mayele dans le secteur de Ruwenzori. La liste n’est pas exhaustive.

L’ONG estime « qu'il est temps que tout le monde se mobilise comme un seul homme en tournant le regard vers les populations de l'Est et cela ne peut être possible qu'en mettant de côté les intérêts égoïstes et partisans ».

Elle réitère son soutien à l'état de siège qui d'après elle, est une piste de solution pour la paix et la sécurité au Nord-Kivu et en Ituri si on évitait les violations et atteintes aux droits humains telles que accrues lors de ces deux derniers mois.

La VSV recommande au gouvernement congolais de: • Communiquer régulièrement sur l'état de siège et les raisons pour lesquelles il a été proclamé par le Chef de l'Etat ; • Sensibiliser et mobiliser la population, les acteurs politiques toutes tendances confondues pour soutenir l'état de siège et surtout les FARDC au front; • Apporter un soutien logistique, matériel, financier et moral conséquent aux FARDC pour le rétablissement de l'autorité de l'Etat dans les deux (2) provinces en proie aux violences meurtrières.

Malgré des opérations militaires des FARDC en Ituri et au Nord-Kivu, note la VSV, la situation sécuritaire demeure préoccupante et imprévisible.

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une