Breaking news

RDC : après la production du maïs, le Service National met le Cap sur la production des bancs en vue d'accompagner la scolarisation des élèves
Mercredi 24 novembre 2021 - 20:10
Illustration
Photo d'illustration

Une année après leur arrivée à Kaniama Kasese dans la province du Haut Lomami, des bandits urbains communément appelés Kulunas en provenance de Kinshasa sont désormais considérés comme des bâtisseurs de la nation congolaise.

Après la production de maïs, ils ont été formés à la maçonnerie, menuiserie, la mécanique mais aussi à l'agriculture. Le Général Jean-Pierre Kasongo Kabwik, Patron du Service National a exprimé sa joie et voit dans la menuiserie une occasion de soutenir la gratuité de l'enseignement de base.

"Notre objectif pendant qu'ils sont en formation, l'objectif immédiat ce qu'avec ces jeunes, nous sommes capables de fabriquer 1000 bancs scolaires par mois, seulement avec le premier bataillon pas avec l'ensemble du régiment qui est en formation 1000 bancs de 3 élèves chacun, quand vous faites le calcul vous vous rendez compte que les 1000 bancs c'est pour scolariser 3000 élèves, si on va faire deux gonds 3000 élèves dans les avants midi, 3000 élèves dans les après-midi, avec les 1000 bancs que nous fabriquons par mois, nous sommes en mesure de scolariser 6000 élèves" a-t-il dit devant la presse lundi 22 novembre 2021.

Il reconnaît que beaucoup reste à faire d'où l'appel lancé afin de dupliquer ce modèle dans plusieurs provinces de la République Démocratique du Congo. 

"Imaginez maintenant nous dupliquons cette expérience qui est au centre pilote Laurent Désiré Kabila, dans chaque province du pays, nous avons n'eut fusse qu'un bataillon des bâtisseurs, quand vous faites ça par 10 ans, vous multipliez sur les 10 ans nous serons en mesure scolariser plus au moins deux à 4 millions élèves juste avec les bâtisseurs"a-t-il ajouté.

Certains parmi eux se réjouissent de jouer un nouveau rôle dans la société grâce au service national. Ils ont démenti les rumeurs selon lesquelles ceux qui sont à Kaniama Kasese partaient dans un mouroir.

"J'avais une mauvaise vie, si je ne vole pas , je ne pouvais pas aussi manger, avec le service national qui m'a pris en charge pour enlever en moi tous les mauvaises pensées de voler, je fais une année, je ne vole plus les affaires d'autrui. On pensait qu'on allait mourrir, mais regardez ce que nous sommes devenus"se sont-ils exprimés.

Le Service National est un organe paramilitaire d’éducation, d’encadrement et de mobilisation des actions civiques et patriotiques, créé depuis octobre 1997, en vue de la reconstruction du pays. Ce service a été redynamisé davantage depuis la nomination du général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une