Breaking news

COVID-19 en RDC : Plusieurs personnels du corps judiciaire se sont fait vacciner après échanges avec le ministre Jean-Jacques Mbungani ce mercredi
Jeudi 18 novembre 2021 - 07:16
Illustration
Photo d'illustration de la cérémonie d'échange avec le corps judiciaire au Palais de Justice

Le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani, s'est entretenu ce mercredi 17 novembre 2021 au Palais de Justice avec le corps judiciaire sur les bienfaits de la vaccination contre la pandémie Covid-19.

Dans son discours, le ministre de la Santé publique a expliqué que le vaccin reste à ce jour le meilleur moyen de lutter contre la contamination, la propagation et l'hospitalisation dûes à la maladie à Covid-19.

D'où son appel à chacun de s'engager afin de se faire vacciner et sensibiliser les autres à adhérer à la vaccination.

"Mesdames et Messieurs, vous avez une notoriété indiscutable avec des interactions permanentes dans la société, dans vos juridictions respectives, vous êtes des leaders d'opinions, vous êtes très bien écoutés par nos populations. C'est pourquoi, à travers votre humble serviteur que je suis, le gouvernement vous demande humblement de vous engager et de vous impliquer avec la détermination et passion patriotique qui sont les vôtres dans la campagne de prévention et la propagation de cette pandémie mortelle particulièrement à travers la vaccination massive de vous-mêmes et de nos populations la vaccination constitue le moyen efficace de de lutter contre la COVID-19. Incontestablement, le vaccin protège contre la maladie à Covid-19 en réduisant le risque de contamination, d'hospitalisation et de décès dûs à cette pandémie", a déclaré le Ministre Dr Jean-Jacques Mbungani.

Les réponses du patron de la santé publique ont convaincu plus d'une personne et ont dissipé la crainte suscitée parfois par la circulation de la mauvaise information sur le vaccin.

"Je suis suffisamment édifiée puisque nous avons fait le tour de question sur la vaccination et sur la maladie à Covid-19. Nous avons compris que c'est important de se faire vacciner parce que le traitement c'est bien qu'on a la maladie mais il vaut mieux prévenir que guérir. Quand la maladie arrive, on ne sait pas à quel moment elle peut vous tomber dessus. C'est une affaire de santé publique de se protéger et protéger aussi notre prochain. Nous allons nous faire vacciner nous-mêmes et sensibiliser la population locale contre le Covid-19 qui est toujours présent dans notre pays", a déclaré Mme Joëlle Mbamba Kona Matadiwamba, Présidente de l'Alliance internationale des Femmes Avocates en RDC.

Pour sa part, Dr Michel Muvudi a expliqué l'importance de parler de la vaccination avec le corps judiciaire. Selon lui, ces échanges sont importants pour trois raisons notamment par le fait que le métier de corps judiciaire est un métier à risque. Pour lui, la lutte efficace contre la pandémie Covid-19 doit se baser impérativement sur la prévention dont le meilleur moyen reste la vaccination.

"Il était important de sensibiliser le corps judiciaire pour trois raisons. D'abord parce que la lutte contre Covid-19 doit passer par là prévention et quand vous regardez il y a deux billets : le respect de mesures barrières et la vaccination. Il faut que les gens comprennent que la prévention va être un pilier important pour lutter contre Covid-19. La deuxième raison c'est en fait l'exercice de ce corps judiciaire. Ce sont les gens qui sont exposés à leurs clients. Donc c'est un métier à risques. La troisième raison est que si nous voulons faire vacciner beaucoup de personnes, il faut aller vers les leaders de l'opinion. Au-delà de ces échanges, nous avons reçu des questions pertinentes. Si elles ne trouvent pas leurs réponses, le doute va persister et quand le doute persiste les gens ne viendront pas se faire vacciner. Et donc, il était très important d'élucider, d'éclairer l'opinion", a expliqué le Dr Michel Muvudi.

Bientôt la RDC va recevoir plus de 10 millions de doses de vaccins grâce au Projet d'Urgence COVID-19 financé par la Banque mondiale. C'est pourquoi, le Coordonnateur de l'Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé, Dr Dominique Baabo, a appelé la population congolaise à saisir l'opportunité pour se faire vacciner.

"Il est important de savoir que le PDSS est un projet du gouvernement qui est financé par la banque mondiale. Le PDSS intervient dans la lutte contre la maladie à Covid-19. C'est dans ce cadre que le PDSS va aider le pays à acquérir plus de 10 millions de doses de vaccins. Donc, au-delà de ces vaccins, nous devons continuer à sensibiliser la population pour qu'elle profite de cette opportunité pour se protéger contre la maladie à Covid-19. Il est important que toute la population se fasse vacciner parce que c'est d'ailleurs le moyen le moins cher de se protéger", a déclaré le Coordonnateur de l'Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé, Dr Dominique Baabo.

La RDC dispose d'une gamme de vaccin contre le Covid-19. Il s'agit de AstaZeneca (82.151 vaccinés), Moderna ( 13.401 personnes ont reçu leur première dose et 1.669 pour la deuxième dose), Pfizer ( 3.019 personnes pour la première dose et 1.158 pour la deuxième dose au Nord-Kivu et 678 à  Kinshasa) ainsi que Johnson & Johnson (486 personnes ont été vaccinées en dose unique).

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 57.911 cas confirmés, dont 57.909 et 2 cas probables. Au total, il y a eu 1.103 décès et 51.102 personnes guéries. 

Pour rappel, cette campagne de sensibilisation est organisée grâce à l'appui financier de la Banque Mondiale via l'Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé(UG-PDSS) à travers son projet d'Urgence COVID-19,  qui tient au renforcement du système de santé en RDC et à la sensibilisation contre la covid-19.

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une