Tanganyika : le peuple Twa exige considération dans la communauté et s'engage à sensibiliser ceux qui sont en brousse (Beauté Kyungu)
Lundi 25 octobre 2021 - 21:45
Illustration
Photo d'illustrations

La communauté Twa du Tanganyika est plus que déterminée à participer à la pacification de la province face aux divergences qui les opposent régulièrement aux Luba (Bantu). Cette communauté d'autochtones, par l'entremise de M. Beauté Kyungu, responsable des Twa du Tanganyika, regrette néanmoins le fait qu'ils ne sont pas considérés par le pouvoir en place. 

Par ailleurs, ils  appellent tout le monde à s'impliquer dans la sensibilisation de ceux qui sont en brousse.

"Nous avons besoin de la paix, de l'unité dans notre province du Tanganyika. Aujourd'hui quand il y a du désordre, les Twa sont accusés d'être à la base de désordre, pourtant, il existe également des infiltrés qui font des bêtises qui sont attribuées aux Twa. Nous sommes en mesure de sensibiliser nos frères qui sont encore en brousse. Ce qui est également mal, c'est qu'on ne se rappelle pas de nous, nous pouvons toujours rencontrer nos frères surtout ceux qui ne veulent pas quitter la brousse et nos autorités ne s'intéressent pas à nous, ils ne nous considèrent pas", a dit à ACTUALITE.CD ce lundi, Beauté Kyungu, responsable de la communauté Twa dans le Tanganyika.

Et de poursuivre :

"Nous demandons juste qu'on soit considéré et nous allons continuer à sensibiliser ceux qui n'ont pas encore quitté la brousse. Il nous faut faire des descentes partout où ils se trouvent et apporter un message de paix pour que cessent les conflits dans les communautés".

Contexte

Depuis 2016, la recrudescence des conflits intercommunautaires et la présence des groupes armés dans la province du Tanganyika, ont entraîné de graves violations des droits de la personne et le déplacement forcé de milliers de personnes résultant en une série d’urgences humanitaires. Le conflit intercommunautaire entre Twa (peuple autochtone pygmée représentant quelque 30 % de la population totale de la province)  et Bantoue (majoritaires 70 %) tirent ses racines, d’une part,  dans la marginalisation économique et politique de longue date d’une communauté par rapport à une autre, la discrimination sociale, le manque d’opportunités économiques durables, l’accès aux moyens de subsistance, des barrières à l’égalité des droits, du faible accès à la terre, de l’exclusion aux prises de décision politique locales d’une communauté et d’autre part du faible accès aux services sociaux de base et aux ressources naturelles de toute la population dans la province du Tanganyika. 

La situation se stabilise grâce aux efforts des autorités provinciales, des communautés locales et de l’appui technique constant des différents acteurs humanitaires qui contribuent au dialogue communautaire et à la réponse humanitaire, de résilience et de développement. Suite à l’amélioration de la situation sécuritaire en 2019, près de 625 000 personnes sont retournées dans leurs zones d’origine. 

Pour accompagner le retour massif des populations et atténuer les causes structurelles et les séquelles du conflit, le Fonds pour la consolidation de la paix de l’ONU appuie la province du Tanganyika, à travers plusieurs projets de consolidation de la paix et la cohésion sociale. 

José MUKENDI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une