Attaques des ADF à Komanda : près de 100 000 personnes ont fui depuis septembre, certains qui étaient déjà des déplacés ont dû fuir une nouvelle fois
Mercredi 13 octobre 2021 - 11:51
Les déplacés du Nord-Kivu après érption volcanique/Ph. ACTUALITE.CD

Les attaques des combattants des Forces démocratiques alliées (ADF) dans la localité de Komanda ont provoqué le déplacement de près de 100 000 personnes depuis septembre dernier, selon le bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui cite des sources locales. Certains parmi ces personnes avaient trouvé refuge à Komanda en 2020 fuyant les combats entre l’armée et les forces négatives dans plusieurs villages de la région et ont dû fuir de nouveau.

« Les autorités locales et la société civile estiment que près de 100 000 personnes ont fui Komanda et ses environs depuis le 23 septembre. Parmi elles, au moins 95% des 60 000 habitants de Komanda, Makayanga et Mangiva et les 40 000 personnes qui y avaient trouvé refuge en 2020 et qui ont dû fuir une nouvelle fois », dit OCHA dans une note d'information publiée ce mercredi.

Les déplacés prennent diverses directions dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et de la Tshopo. Depuis 2020, Komanda accueille près de 40 000 déplacés provenant notamment de Nyankunde et Marabo.

Au moins trois attaques ADF ont été enregistrées à Komanda faisant une dizaine de morts, des maisons et véhicules incendiés.

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une