Breaking news

RDC-Beni : au moins 5 morts dont un chef traditionnel dans une attaque ADF près de Muthendero, un site rituel
Jeudi 16 septembre 2021 - 08:31
Des traces de sang dans une maison attaquée par les ADF à Beni
Des traces de sang dans une maison attaquée par les ADF à Beni

Au moins cinq civils, tous des hommes ont été tués dans une nouvelle attaque attribuée aux combattants d'Allied Democratic Forces (ADF), perpétrée la soirée du mercredi dernier dans le village de Muthendero, situé en groupement Isale, au sud du territoire de Beni (Nord-Kivu).

Des maisons ont été incendiées

La société civile locale qui avance ce bilan à ACTUALITÉ.CD explique que l'attaque a débuté autour de 22 heures locales.

Selon Timothée Kombi, responsable de la société civile à Isale, les assaillants ont visé deux endroits notamment Muvuhombwe et Kilahu. Ils ont tué au moins cinq personnes, dont trois surprises à un lieu de deuil, parmi lesquelles Katembo Kamali, le gardien de coutume de la chefferie de Bashu. Dans la foulée, les assaillants ont aussi incendié au moins sept maisons, selon les informations communiquées à ACTUALITE.CD par le député provincial Saidi Balikwisha, un élu de la région.

Le chef de la chefferie de Bashu, le Mwami Abdoul Kalemire III confirme à ACTUALITE.CD l’attaque et promet de livrer un bilan détaillé. Ce bilan de cinq morts pourrait s'alourdir, car la fouille se poursuit encore dans la zone.

Muthendero, un site rituel Yira sous menace

«Muthendero est touché parce que le gardien de coutume est tué», regrette le député Saidi Balikwisha.

C’est une première attaque qui vise Muthendero, un site sacré pour les Yira (peuples situés à cheval entre la RDC et l’Ouganda).

«Muthendero est un site important dans la culture locale. D’abord, c’est là où réside le gardien de coutume de Basukali (l’un des clans Nande). C’est aussi un site rituel important pour les Yira, c’est-à-dire les Nande de RD Congo et les Konzo de l’Ouganda où l’on pratique des rites pour l’abondance. C’est donc la culture qui est touchée», explique à ACTUALITE.CD le journaliste-écrivain Christian Muke, auteur du livre «La Nation Yira».

Des villages vidés

Les attaques rebelles ont pris de l'ampleur dans la chefferie de Bashu. La notabilité locale a fait un décompte de 24 personnes tuées en l'intervalle d'un mois. Depuis samedi dernier, des milliers de personnes vident plusieurs villages de la chefferie de Bashu suite à la répétition des attaques des rebelles ADF. Il s'agit notamment des villageois de Kilahu, Vuhombe, Muthethero, Kathikali, Shahuma, Kalambi et Vulambo qui se dirigent les uns dans la ville de Butembo et les autres à Kyondo. Ces villages sont peuplés et  peuvent contenir chacun 5000 personnes.

Yassin Kombi et Claude Sengenya

 

 

 

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une