RDC : Mike Hammer lance le projet “Makuta ya Maendeleo” pour une gestion transparente et prudente des redevances minières versées aux ETD
Lundi 26 juillet 2021 - 19:06
Atelier de lancement du projet Makuta ya Maendeleo. Ph. Droits tiers.

L'ambassadeur des États-Unis en RDC, Mike Hammer, a lancé, ce lundi 26 juillet à Kinshasa, le projet "Makuta ya Maendeleo" ou "Money for Development". Un projet appuyé par le département d'Etat des USA, à travers son ambassade en RDC, mis en œuvre par le Carter Center, Resource Matters, et leurs partenaires, qui se concentre sur une gestion transparente et prudente des redevances minières versées aux Entités Territoriales Décentralisées (ETDs) et au Fonds Minier pour les Générations Futures, (FOMIN).

Dans son allocution, Mike Hammer, ambassadeur américain en RDC, a martelé sur le souci des USA de voir les populations congolaises être bénéficiaires des ressources minérales de la RDC.

" C'est mon honneur d'être ici avec vous aujourd'hui pour annoncer le lancement du projet de Fonds d'Innovation Pour la Transparence Fiscale de l'Ambassade des États-Unis. Dans le cadre du Partenariat Privilégié Pour la Paix et la Prospérité (#PP4PP) entre les États-Unis et la RDC, notre ambassade s'engage à faire en sorte que la richesse minérale de la RDC entraîne des résultats significatifs pour les communautés minières et la nation ", a-t-il dit. 

Il a aussi appelé à une franche collaboration entre le gouvernement et la société civile pour veiller sur la bonne applicabilité du code minier révisé.

" Pour y parvenir, les parties prenantes doivent travailler ensemble, notamment à travers des partenariats entre le gouvernement et la société civile, pour s'assurer que la loi minière révisée en 2018 est effectivement mise en œuvre. Ce projet a le soutien complet du Département d'État des États-Unis ", a martelé Mike Hammer.

Pour sa part, le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, qui a pris part au lancement de ce projet, a salué cette initiative de la société civile et énuméré les défis qui doivent être relevés pour sa réussite. 

" Cette initiative prise par la société civile mérite d'être encouragée. Il y a un grand défi derrière cette initiative dont le respect de la loi pour en faire en sorte que les ressources payées par les miniers arrivent à destination. Nous savons qu'il y a beaucoup de difficultés en chemin. La première difficulté est celle des capacités au niveau des ETD. Il faut qu'il y ait au sein des communautés des leaders qui sont éclairés et qui peuvent amener l'opinion dans la bonne direction. Il faut également une bonne gouvernance au niveau provincial. Ce n'est pas juste d'imposer aux entreprises minières des charges importantes au titre de la responsabilité sociale et en même temps ne pas utiliser correctement les ressources qui sont légales pour toucher les ETD. Nous y travaillons. Nous travaillons également pour signature d'un arrêté interministériel dans ce sens ", a déclaré l'argentier national.

Par ailleurs, Jean-Pierre Okenda, membre de Resource Matters, l'une des plateformes de Makuta Ya Maendeleo, a renchéri sur les objectifs assignés à ce projet. 

" C'est un projet à vocation nationale. Il sous-tend comme objectif de développer une stratégie nationale qui va favoriser une meilleure gestion et allocation de la redevance minière des ETD. Dans un tout premier temps, on va se concentrer dans les zones productrices de cobalt, cuivre et l'or. Mais en réalité la vocation du projet est qu'on arrive à une stratégie nationale. La phase actuelle consiste à accompagner le gouvernement et les ETD de manière à ce qu'on ne s'arrête pas à la modification du code minier mais de faire en sorte que l'argent payé puisse avoir de l'impact sur le plan local ", a-t-il expliqué.

Dans la même veine, le représentant pays du Centre Carter en RDC, Jean-Louis Karl, a aussi salué l'implication des gouvernements américain et congolais dans ce projet.

" Je remercie le gouvernement américain et l'ambassade américaine en RDC pour avoir accepté d'appuyer le consortium Makuta dont le centre Carter fait partie. Je remercie également le gouvernement congolais pour son ouverture à la collaboration avec la société civile. Le projet Makuta a des objectifs intéressants parce qu'ils visent à changer le paradigme décrié entre le niveau élevé de l'exploitation minière du pays généralement par les grandes entreprises étrangères et le faible niveau de développement des populations directement impactées par cette exploitation. Il est temps que les populations congolaises tirent pleinement profit de l'exploitation minière et cela ne peut passer que par la mise en œuvre des politiques qui favorisent la bonne gouvernance ", a-t-il signifié. 

Le projet Makuta ya Maendeleo veille à ce que les redevances soient versées au gouvernement plutôt que détournées, et que le gouvernement utilise les redevances pour améliorer la vie des populations.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une