RDC : pour clôturer l’atelier axé sur le « Gender Washing », Cafco a remis des brevets aux participants
Vendredi 23 juillet 2021 - 14:01
RDC : pour clôturer l’atelier axé sur le « Gender Washing », Cafco a remis des brevets aux participants

Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) a clôturé ce 22 juillet, les séances de travail en atelier de renforcement des capacités de ses membres provenant des différentes provinces de la République Démocratique du Congo. Gender Washing, présentation de l’état de la gouvernance publique et l’agenda du gouvernement par rapport aux réformes institutionnelles, stratégie de plaidoyer, mouvement citoyen des femmes sont les thématiques phares qui ont été abordées durant trois jours.

« Cette session a été très utile pour moi. Nous essayons toujours de mettre en œuvre toutes les connaissances que nous recevons. J’interviens, dans le cadre de mon domaine, dans la prévention et dans la répression des violences sexuelles. En tant que professionnelle, nous devons partir des simples textes de lois à leur mise en œuvre pour réduire le taux de ces violences », a dit le Major Mimie Bikela, responsable d’une unité spéciale de la police en charge de lutte contre les VBG. 

Goby Kinkufi, membre de CAFCO, formateur en genre et membre du bureau de la Conseillère spéciale du Chef de l’Etat en matière de lutte contre les violences faites aux femmes a également pris part à cette formation.

« CAFCO avait toujours travaillé sur une seule thématique, le leadership des femmes. Or, le monde a tellement évolué, de nombreux résultats ont été enregistrés qu’il était important d’intégrer d’autres thématiques notamment la professionnalisation. Ce que nous comptons faire présentement, c’est de pouvoir adapter nos programmes actuels en fonction des politiques du gouvernement», a-t-il affirmé. 

« L’approche Gender-Washing nous permet d’être plus réels. De contextualiser les textes aux besoins des femmes. CAFCO doit migrer vers une organisation plus professionnelle en identifiant les experts. Pour animer un débat public, pour chaque conférence ou séminaire qui doit être organisé, il faut des femmes qui répondent aux critères d’expertise pour les thématiques qui seront exploitées », a expliqué Nadine Nseka, Pdte du CAFCO Kongo Central.

L’atelier a connu des moments d’exposés et d’échange d’expérience par les femmes députées, sénatrices et ministres du genre honoraires. La feuille de route produite décline plusieurs thématiques. Notamment, la chaine des valeurs agricole et minière, l’éducation, les élections et le leadership, l’environnement et le changement climatique, les réformes des services de sécurité, l’Etat de droit et l’accès à la justice ainsi que la médiation sociale. 

Adine D’or Omokoko, secrétaire générale du CAFCO a appelé les participants à l’exploitation et la restitution du rapport de l’atelier à leurs bases pour une appropriation collective. Elle s’est par ailleurs tournée vers le directeur de cabinet de la Ministre du genre pour solliciter l’intégration des différentes recommandations élaborées au cours de l’atelier dans son programme au sein du gouvernement. 

Relire: RDC : CAFCO a ouvert un atelier axé sur le « Gender Washing » avec des femmes évoluant dans divers secteurs

Xavérine Kira, Chargée du Programme Genre du PNUD, partenaire dans la tenue de cet atelier, a exprimé la satisfaction de son institution de voir l’atteinte des objectifs assignés au départ de l’atelier. « Nous avons ensemble maitrisé les enjeux des reformes institutionnelles en cours en RDC pour que la question du genre y soit intégrée. Pour que le développement soit intégral, il faut de l’expertise dans tous les domaines et nous avons eu cette professionnalisation aujourd’hui. Nous sommes disponibles à vous accompagner pour le reste du processus »

Pour clôturer la session, Bienvenu Akilimali, au nom de la ministre du genre a pris « solennellement l’engagement de prendre en compte dans son agenda au niveau de son ministère toutes les recommandations issues de ces assises. Et fais la promesse d’accompagner et de s’impliquer personnellement pour sa mise en œuvre ». 

En tout, 60 femmes ont pris par à cet atelier ouvert le 20 juillet.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une