RDC : “État de droit”, une chanson pour sensibiliser sur le respect des lois de la République
Mercredi 21 juillet 2021 - 10:21
Ph. droits tiers

La chanson “État de droit”, de l’artiste et juriste Randy Kalay, apporte dans l’univers musical congolais un message de sensibilisation sur les lois en RDC car étant un État de droit. Tout au long de la chanson disponible sur sa chaîne YouTube, l’artiste vêtu en toge noire avec rabas, évoque les cas récurrents d’entraves aux lois du pays dont les viols, les bagarres, les injures publiques, le détournement des deniers publics ou encore le problème de garantie locative. Il prévient que cela est punissable par loi dans un État de droit.

A ACTUALITÉ.CD, Randy Kalay explique qu’il a réalisé cette chanson pour la conscientisation des Congolais.

« Je l'ai créé dans le souci d'amener la grande majorité des Congolais au respect des lois du pays. La Bible nous dit que c'est la Justice qui élève une nation. Et, cette Justice part de la connaissance et du respect des textes juridiques de la RDC. La première motivation est partie du principe général de droit : nul n’est censé ignorer la loi. Juriste de formation également animateur culturel, j’ai pu scruter la société congolaise. Après, j’ai dû comprendre qu’il y a un problème de connaissance et de respect des lois de la République », a-t-il affirmé.

Et d’ajouter :

« Ma première intention était de couler cela dans un livre mais je me suis dit que le congolais lit de moins en moins. D’ailleurs, il y a un dicton qui parcourt les rues selon lequel si tu veux cacher quelque chose au Congolais, il faut le mettre dans un livre. Je me suis dit que le Congolais lit quand même mais le livre par excellence que le Congolais lit le mieux, c’est la musique. Le Congolais s’exprime et comprend mieux qu’à travers la musique ».

La musique étant un vecteur de communication très puissant et le Lingala, la langue nationale la plus parlée en RDC, Randy Kalay passe son message entièrement en Lingala pour toucher un grand nombre dans le public congolais, dans le souci de voir les lois de la république être respectées.

« Le Congolais est en voie de devenir un citoyen respectueux des droits de la République, L’État de droit est d’une part respecté et d’autre part non, parce qu’il y a un sérieux problème de connaissance des lois de la République. Il y a une carence de leader et des leaderships en RDC. On n’a pas de leaders qui arrivent à sensibiliser la population sur le respect des textes juridiques et leur importance dans l’Etat de droit. Mais il y a un travail qui est en train de se faire, la courbe est ascendante, j’espère bien que dans les jours qui viennent, avec le travail que le pouvoir judiciaire est en train de faire et avec le temps, la population va comprendre l’importance du respect des lois dans l’État de droit », a dit Randy Kalay.

L’artiste a visé un grand public composé de gouvernants tout comme de gouvernés. Il dit véhiculer un message de sensibilisation pour éveiller l’esprit des Congolais dans la connaissance des lois ainsi que dans leur respect : Un message qui, selon lui, est le vœu du pouvoir en place : l’instauration d’un Etat de droit car dit-on que la justice élève une nation.

Randy Kalay est licencié en Droit de l'Université protestante au Congo (UPC). Il est animateur culturel et chanteur. Passionné de l'entrepreneuriat et la culture, il est un fervent militant de respect du Droit de la propriété intellectuelle en RDC. Il est également conseiller et formateur en entrepreneuriat. Dans la musique, il prépare un autre single pour mettre en garde contre les fake news.

Emmanuel Kuzamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une