Breaking news

Haut-Katanga : la police annonce l’arrestation d’une dizaine de présumés miliciens pour appel à participation à un mouvement insurrectionnel
Samedi 17 juillet 2021 - 10:17
Illustration. La Police de Lubumbashi lors d'une formation /Ph. ACTUALITE.CD

Les services des renseignements de la Police Nationale Congolaise (PNC) dans le Haut-Katanga ont annoncé avoir mis la main sur une dizaine d'hommes présumés miliciens Bakata-Katanga. Ces derniers ont été présentés, jeudi 15 juillet dernier, auprès du commissaire divisionnaire adjoint de la Police, avant d'être remis entre les mains de la justice.

Ce réseau, selon les services d'intelligence de la Police dans le Haut-Katanga, avait appelé, la veille du 11 juillet dernier, à l'adhésion à un mouvement insurrectionnel.

" Il y a monsieur Mutombo Lwama Adelard, lui et sa bande, avaient appelé, dans un message vidéo à l'adhésion à un mouvement insurrectionnel avant la date du 11 juillet dernier, message faisant allusion à l'indépendance du Katanga ", a expliqué le Capitaine Charles Bin Lwamba, porte-parole de la Police dans le Haut-Katanga. 

Sur ces présumés miliciens Bakata-Katanga, des effets spécifiques ont été retrouvés dont le drapeau, la monnaie et d'autres insignes d'un Etat indépendant.

" La commission d'enquête instituée a trouvé l'effigie de la République du Katanga, plusieurs messages qu'ils ont communiqués dans leur bande, des Laissez-passer de la République du Katanga ainsi que les différents types d'armes d'assaut qu'ils disaient détenir pour attaquer les villes de Lubumbashi, Likasi et Kasumbalesa. Nous avons également retrouvé les billets de 500 francs avec mention Banque Centrale du Katanga", a-t-il poursuivi.

Et d'ajouter :

"...En vérifiant dans leur caméra de marque Canon, nous avons retrouvé des images où ils se préparaient à la ferme Safari au quartier Taba Congo. Dans ces images, ils ont fait des déclarations politiques où ils ont précisé avoir plus de 20 milles personnes équipées d'armes d'assaut ".

Lors de cette cérémonie de présentation de ces présumés miliciens Bakata-Katanga, le commissaire divisionnaire adjoint de la Police Nationale Congolaise dans le Haut-Katanga, le général Karawa, a dit sa détermination et sa stratégie qui est en application pour faire face à ces  actes qui, selon lui, étaient une forme de criminalité organisée en province.

" Depuis plus d'une année et demi, la province du Haut-Katanga, les grandes villes vivaient des actes de criminalité organisée. Nous avons mis en place une stratégie en collaboration avec d'autres services de sécurité et la justice, la société civile et la population. Face à ces arrestations, je ne peux qu'encourager les services de sécurité à continuer sur cet élan. Les mois de juin et juillet sont difficiles à gérer par rapport aux actions prévues par les mouvements insurrectionnels " a, pour sa part, précisé Louis Segond Karawa, numéro un de la Police en Province.

Plusieurs menaces d'attaques des villes de Lubumbashi, Likasi et Kasumbalesa avaient été annoncées par le gouvernement provincial. Le bureau de l'Assemblée provinciale, en collaboration avec l'exécutif provincial, avait organisé au mois de juin dernier, des assises sur le dialogue dans le Haut-Katanga. A l'occasion, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, Président de cet organe délibérant, avait appelé les miliciens Bakata-Katanga au dialogue et aux négociations avec les élus provinciaux.

José MUKENDI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une