Kasaï: le gouvernement provincial décide de recourir aux bacs pour faire face à l'effondrement du pont Kasaï
Ph/actualite.cd

Le gouvernement provincial du Kasaï décide de recourir aux bacs et aux pirogues motorisées pour faciliter le mouvement des populations dans la ville de Tshikapa à la suite de l'effondrement vendredi dernier du pont jeté sur la rivière Kasaï.

C'est le gouverneur Dieudonné Pieme revenu précipitamment de Kinshasa où il était en mission officielle qui l'a annoncé à ACTUALITE.CD.

"j'ai interrompu ma mission à Kinshasa qui devait me conduire également à Mbuji Mayi. Je suis rentré ce samedi soir car la province en général et la ville de Tshikapa en particulier connaissent une situation grave à la suite de l'effondrement du pont Kasaï dont l'importance n'est pas à démontrer étant situé sur la RN1 et servant de relais à la partie ouest  du pays (Kinshasa) avec la partie centre (Kasaï) et sud (Katanga)", explique le gouverneur pour justifier son retour précipité à Tshikapa.

Quant à la population de la ville de Tshikapa désormais coincée de part et d'autre avec risque de perturbation de fonctionnement des services publics, des écoles et surtout l'approvisionnement en denrées alimentaires, le gouverneur Pieme dit avoir des solutions palliatives en attendant celles définitives qui requièrent l'intervention du Gouvernement central.

"pour l'instant mon gouvernement va en urgence faire réparer le bac flottant qui se trouve à Katanga,  35 Kms de Tshikapa et qui devrait être acheminé dans une semaine et jeté sur la rivière au niveau du bief riverain de Kabuatu pour assurer le mouvement des populations. En outre,  nous allons prendre en location deux pirogues motorisées qui ont la capacité de transporter 150 personnes par course pour les jeter en aval du Kasaï au niveau de 3Z dans la commune de Mbumba et en amont au niveau de Brazza pour la population de la commune de Kanzala. Nous allons renforcer les effectifs de la police pour des raisons de sécurité. Et nous espérons assurer tant soit peu la mobilité des populations", ajoute Me. Pieme qui dit attendre du gouvernement central une intervention pour la remise en état du pont effondré car "étant d'intérêt national".

Le pont sur la rivière Kasaï en pleine ville de Tshikapa,  s'est effondré vendredi dernier au passage d'un camion poids lourd et d'une Land cruiser. Son effondrement a coupé la ville de Tshikapa en deux et rendu impossibles les échanges entre Kinshasa d'une part et Kananga, Mbuji Mayi d'autre part.

Sosthène Kambidi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une