Mercredi 21 octobre 2020 - 06:07

Breaking news

Kinshasa : le FONAREDD organise de consultations nationales sur le cadre du nouveau partenariat RDC-CAFI 2021-2030
Photo d'illustration/ACTUALITE.CD

L'atelier de consultations nationales sur le cadre du nouveau partenariat  entre la République Démocratique du Congo  et l'Initiative pour les Forêts d'Afrique centrale (CAFI) pour la période de 2021-2030 a ouvert ses portes ce mardi 20 octobre à Kinshasa. C'est le ministre de l'Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo, qui a procédé à l'ouverture de ces travaux.

Ces assises de trois jours soit du 20 au 22 octobre visent un triple objectif. Il s'agit de tirer des leçons apprises du premier partenariat RDC-CAFI, d'identifier les priorités du nouveau partenariat ainsi que de formuler des nouveaux engagements nationaux.

Le ministre de l'Environnement et Vice-Président du Comité de pilotage du Fonds National REDD (FONAREDD), Claude Nyamugabo explique la priorité pour ce nouveau partenariat sera non seulement la préservation de l'écosystème mais aussi et surtout la lutte contre la pauvreté.

"Dans le cadre du FONAREDD, d'ici le 31 décembre 2020 le partenariat RDC-CAFI signé en 2016 prendra fin. Nous voulons cette fois, un partenariat plus long et avec un financement plus conséquent. Ce nouveau partenariat va durer 10 ans. Nous sommes entrain d'évaluer ce qui a été fait dans le passé et de projeter des nouvelles actions pour les nouveaux engagements pour la République démocratique du Congo. La priorité ce que non seulement nous voulons préserver notre écosystème mais aussi nous voulons lutter contre la pauvreté. Telle est la ligne maîtraisse qui va conduire les négociations  que nous comptons mener avec notre partenaire CAFI d'ici le mois de novembre 2020. ", a expliqué Claude Nyamugabo.

Pendant les négociations, la problématique de la lourdeur de la procédure de décaissement des fonds sera également discutée entre RDC et CAFI. Pour la partie congolaise qui a pour grande contribution ses 60% de forêt du bassin du Congo, des pistes de solutions seront proposées afin d'assouplir la procédure et gérer le fonds en toute transparence.

"Dans le nouveau partenariat, nous allons faire le constat que la procédure de décaissement est très lourde. Nous allons proposer des pistes pour que la partie congolaise se sente beaucoup plus concernée par cette procédure. Parce que pour le partenaire, il y a une lourdeur que nous ne voulons pas pendant les 10 prochaines années. La plus grande contribution que nous avons c'est les forêts. Quand on parle de forêts d'Afrique centrale, nous nous en avons déjà 60%.", a ajouté le ministre de l'Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo.

Illustration

Le nouveau partenariat (2021-2030) mettrait en œuvre de nouveaux programmes visant à réaliser un modèle de prospérité économique et sociale construit autour de la forêt, élément structurant de la stratégie REDD+, qui contribue aux objectifs du développement du pays et de l'amélioration du bien-être des populations, qu'à la réalisation des objectifs de la stabilisation du couvert forestier à 65,50% d'ici 2030 etc.

Des leçons à tirer du premier partenariat RDC-CAFI 2016-2020

Le FONAREDD a tiré beaucoup de leçons du premier partenariat RDC-CAFI. Parmi lesquelles la nécessité de mener l'étude de faisabilité avant le lancement de tout programme afin que les cibles les besoins et les cibles soient clairement identifiée. une autre leçon c'est celle de réduire le nombre d'intervenants dans la chaine de décaissement de fonds. Plus, il y a beaucoup d'intervant l'essentiel du fond n'arrive pas sur terrain. 

" nous avons eu un financement fractionné en deux tranches. La deuxième tranche était conditionnée par l'atteinte de certains jalons. La vérification a démontré que ces jalons étaient irréalistes et ambitieux pour un temps très réduit. Donc,  il faut corriger ceci dans le deuxième partenariat. Il faudrait qu'on ait des jalons réalistes et dans un temps réalistes. Il faudra qu'on revoie le lancement de travaux, dans le second partenariat, nous devons avoir de projets basés sur l'étude de faisabilité. Ce qu'il nous faut revoir aussi c'est le cascade des intervenants pour que l'essentiel de ressources telles que débloquées arrive sur terrain." a expliqué Félicien Mulenda, Coordonnateur du FONAREDD.

Le premier partenariat RDC-CAFI a permis par la première capitalisation du FONAREDD, avec une enveloppe d'environ 200 millions de dollars américains, y compris la contribution de la Suède et le co-financement de la JICA, la mise en œuvre de 17 programmes qualité, comprennant 6 programmes intégrés, à emprise provinciale et 11 programmes à emprise nationale.

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une