Breaking news

RDC-Assemblée nationale : les députés du Nord-Kivu insistent pour que la question des tueries soit débattue en plénière

Mardi 3 décembre 2019 - 09:35
Catégorie
ACTUALITE.CD

Jeanine Mabunda, Présidente de la chambre basse du Parlement a reçu ce lundi 2 décembre, dans son cabinet, le caucus des députés du Nord-Kivu. Les deux parties ont échangé autour de la situation sécuritaire qui se dégrade davantage dans la partie Est du pays.

Les élus du Nord-Kivu veulent obtenir l’implication de toutes les autorités pour les mesures adaptées dans la protection des civiles dans cette partie du Pays. Qualifiant cet échange avec la présidente de l'Assemblée nationale d’ « enrichissant », les députés Nord-Kivusiens émettent le vœu de voir cette question être débattue dans la grande plénière.

« La situation est trop grave et elle a fait qu’il y a plus d’une semaine,  les députés beaucoup de va-et-vient pour essayer de mobiliser toutes les autorités du pays afin qu’elles ramènent la paix au niveau de Beni. L’entretien que nous avons eu avec notre présidente a été un entretien très enrichissant et nous pensons que dans les jours qui viennent, cela va se poursuivre au niveau de la grande plénière (...). Nous continuons à croire que la question intéresse tout le monde et qu’elle va également continuer à intéresser toutes les autorités pour des mesures idoines de protection des civiles », a dit le député Paul Muhindo au sortir de cette rencontre.

Paul Muhindo affirme que le caucus venait de rencontrer le secrétaire général adjoint  de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, à qui ils ont transmis le message de la population de Beni qui demande à la Monusco de quitter Beni.

Cependant, la population et les élus du Nord-Kivu soutiennent les opérations et appellent la police à mieux jouer son rôle.

« A Beni les populations n’ont pas cessé de se révolter, marches sur marches mais également il y a des opérations qui sont menées et qui restent jusqu’à présent soutenues par toute la population mais également les députés qui sont ici. (…). La protection des populations est le grand problème. Sur ce, nous continuons à appeler à la police à mieux jouer son rôle. Et nous demandons aux gens qui font du figurant à ne plus le faire, notamment la Monusco de tirer les conséquences et de pouvoir déguerpir de la zone de Beni », a dit le député Paul Muhindo, parlant au nom du caucus.                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Berith Yakitenge

Vidéo