Breaking news

Région du Kasaï : le gouverneur Kabuya obtient de son collègue du Kasai la baisse de la taxe sur les droits de passage des produits agricoles

Dimanche 16 juin 2019 - 09:50
Catégorie
Le gouverneur du Kasaï Central à son arrivée a Tshikapa

Les gouverneurs du Kasaï, Dieudonné Pieme Tutokot, et du Kasaï Central, Martin Kabuya Kabitanga, ont convenu, samedi 15 juin, à l'issue d'une réunion bipartite à Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, de revoir à la baisse la taxe sur le droit de passage des produits agricoles.

Cette entente est contenue dans un communiqué qui a sanctionné la bipartite. "Concernant les échanges commerciaux entre les provinces du Kasaï et du Kasaï Central, particulièrement le commerce des produits vivriers, la province du Kasaï a consenti au plaidoyer du Kasaï Central pour examiner les modalités de révision du taux de la taxe droit de passage des produits agricoles. Ainsi dans le cadre de la solidarité intercommunautaire du grand Kasaï, le taux de droit de passage est revu à la baisse soit de 250.000 fc par wagon à 191.000 fc", peut-on lire dans le communiqué final. Le gouverneur du Kasaï Central avait annoncé la baisse du prix de la mesurette de maïs, principale denrée alimentaire au Kasaï, communément appelée "Meka", à 1000 fc alors qu'elle se vendait à 2200 fc. L'annonce du gouverneur Kabuya n'avait pas été suivie d'effets sur le marché car les vendeurs craignaient de perdre leurs capitaux vu les conditions d'achat et d'évacuation de maïs dans la province du Kasaï vers le Kasaï Central qui constitue un des grands centres de consommation. De son côté, c'est pour la deuxième fois dans l'espace d'un mois que le gouverneur Pieme revoit à la baisse le taux de la taxe sur le droit de passage des produits agricoles. Le mois dernier, il l'avait déjà rabattu de 400.000 fc à 250.000 fc. Outre le volet lié aux échanges commerciaux, les deux gouverneurs ont convenu de mettre en place une caisse d'assistance aux personnes refoulées d'Angola et de mener un plaidoyer tant au niveau national qu'international en faveur des refoulés. Sosthène Kambidi

Vidéo