RDC:le gouvernement condamne l'attaque contre le Palais de la nation et rassure que des mesures ont été prises pour renforcer la sécurité des institutions et des officiels

Service infographie ACTUALITE.CD
Service infographie ACTUALITE.CD

Le Gouvernement de la République condamne la tentative de déstabilisation des Institutions du pays qui s’est manifestée ce dimanche 19 mai 2024 par une attaque du Palais de la Nation, siège du bureau du Président de la République perpétrée par un groupe d’assaillants  dirigé par Christian Malanga et comptant plusieurs nationalités. Peu avant, rappelle le gouvernement, ils ont également pris d’assaut, à quelques mètres de là, la résidence de Vital Kamerhe. "Deux de nos vaillants policiers commis à la garde de ce dernier sont tombés sur le coup" dénonce le gouvernement.

"Le Gouvernement de la République salue la prompte réaction de nos forces de défense et de sécurité qui ont déjoué cette aventure hasardeuse et mis en  déroute ces assaillants. En attendant les résultats des enquêtes en cours, le Gouvernement tient à  rassurer l’opinion nationale que les mesures ont été prises pour renforcer à la fois la sécurité des Institutions, des officiels et celle de la ville de Kinshasa. Le Gouvernement de la République appelle la population à la vigilance pour dénoncer tout mouvement suspect des ennemis de la paix ainsi que leurs complices" lit-on dans le communiqué du ministère de la communication et médias.

Par la même occasion, le Gouvernement de la République rassure tous les Congolais "de sa  détermination de lutter sans relâche, ni faiblesse ni concession pour leur  sécurité, l’intégrité territoriale et la souveraineté de la République Démocratique du Congo, quoi qu’il en coûte"

Le porte-parole de l'armée congolaise, le général de brigade Sylvain Ekenge, a annoncé ce dimanche que les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont déjoué un coup d’État. Dans un bref message diffusé à la télévision publique, il a précisé que plusieurs auteurs de cet acte ont été arrêtés.

Ce matin, des tirs ont retenti aux alentours de la résidence de Vital Kamerhe, député national et candidat à la présidence de l’Assemblée nationale. Selon des sources sécuritaires et des voisins, trois personnes, dont deux policiers, ont été tuées.

Simultanément, une vidéo en direct diffusée sur la page Facebook de l’activiste de la diaspora Christian Malanga montrait des hommes armés à l’intérieur du Palais de la Nation. Ces hommes, habillés en treillis et arborant des effigies et des drapeaux du Zaïre, parlent en anglais, en lingala et en français. Ils affirment être de la diaspora et avoir amené leurs enfants.

Clément MUAMBA