Coordination de la campagne de Tshisekedi : Augustin Kabuya fait marche arrière et évoque une erreur de communication

François Muamba
François Muamba

Une annonce faite en matinée concernant la mise en place de la coordination de la campagne électorale de Félix Tshisekedi a suscité une vive réaction sur les réseaux sociaux, incitant les responsables de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) à apporter un rectificatif quelques minutes plus tard.

Initialement, lors d'une conférence de presse à Kinshasa, François Mwamba, se présentant comme coordonnateur de l'équipe de campagne, avait annoncé le déploiement progressif des équipes dans tout le pays, avec la désignation de 11 directeurs de campagne correspondant aux grandes régions, puis de 26 directeurs de campagne en raison des 26 provinces que compte la République démocratique du Congo (RDC). Parmi les membres de cette équipe figuraient Augustin Kabuya, secrétaire général de l'UDPS, Eberande Kolongele, ministre du numérique, André Wameso, directeur de cabinet adjoint chargé des questions économiques de Félix Tshisekedi, et d'autres personnalités. Toutes ces personnes étaient présentes au cours de la conférence de presse. 

Cependant, cette annonce a rapidement généré un tollé sur les réseaux sociaux, notamment en raison de l'absence de représentants de certaines régions du pays et de l'absence d'alliés du président Félix Tshisekedi au sein de cette équipe.

Dans une réaction immédiate sur Twitter, Augustin Kabuya a rectifié le tir en précisant : "Jusqu'ici, le président Tshisekedi n'a pas encore dévoilé son équipe de campagne. Sauf qu'il y a eu une erreur communicationnelle et de compréhension autour de ce dossier. La mise en place de cette équipe sera sanctionnée, dans les jours à venir."

Selon des informations d'ACTUALITE.CD, une nouvelle équipe sera annoncée après le retour de Félix Tshisekedi à Kinshasa.

Il est à noter que le candidat Félix Tshisekedi est soutenu par l'Union sacrée pour la nation (USN), une plateforme politique et électorale qui compte des membres tels que Jean-Pierre Bemba, Vital Kamerhe, Modeste Bahati Lukwebo, Christophe Mboso, Jean-Michel Sama, Augustin Kabuya, entre autres. Cette coalition a pour objectif de remporter les prochaines élections en consolidant sa base politique et en coordonnant efficacement ses actions.