Affrontements FARDC-M23: la cité de Kitshanga se vide de ses habitants 
Mardi 24 janvier 2023 - 10:41
photo ACTUALITE.CD

De nouveaux affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23 sont signalés depuis ce mardi matin aux alentours de Kitshanga, à une septantaine de kilomètres de Goma, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu). Selon les sources locales, les rebelles du M23 ont attaqué plusieurs positions de l’armée dans le groupement Bishusha, avec comme objectif de couper la seule voie qui relie actuellement la ville de Goma à la partie Nord de la province du Nord-Kivu, depuis la fermeture de la RN2 qui passe par le territoire de Rutshuru sous occupation rebelle. Des détonations d'armes lourdes et légères entendues dans cité de Kitshanga ont provoqué des déplacements massifs des populations vers des zones jugées sécurisées. 

« Nous nous sommes réveillés sous des tirs d’armes lourdes et légères. Ça  crépite du côté de Kihonga, Ngola et Kishaki. Le M23 a attaqué les positions de l'armée. Ces détonations d'armes ont provoqué des déplacements de plusieurs habitants de Kitshanga. L'armée appuyée par les jeunes patriotes se comporte bien sur le terrain. Les tirs s'éloignent déjà de la cité. Maintenant, les affrontements se poursuivent en plein parc des Virunga. Seulement, quelques habitants sont dans la cité mais d'autres se sont déjà déplacés. Il est encore tôt pour avancer un quelconque bilan au sujet de ces affrontements », rapporte à ACTUALITE.CD  Tobirakyo Kahangu Tobi, président de la société civile de Kitshanga. 

Une panique généralisée gange plusieurs habitants de Kitshanga et environs. 

« Certains habitants de Kitshanga se sont dirigés, les uns vers les structures de santé de la place, d'autres à la Monusco, d'autres encore ont pris la route Kitshanga-Mweso. Certains se sont dirigés dans différents villages de la chefferie de Bashali. Certains habitants sont encore dans la zone. Jusqu'à présent des tirs se font entendre vers Kyumba et Bishusha. Les affrontements s'éloignent de la cité. L'ennemi est en train d'être repoussé par les FARDC et les compatriotes », relate pour sa part un habitant de Kitshanga qui est encore dans la cité. 

Les combats sont en cours. L’armée contient pour l’instant l’assaut des rébelles M23.

Dans le Rutshuru, des habitants signalent des mouvements des rebelles du M23 vers Kitshanga. "Ce sont des combattants qui ont quitté Nyamilima. Ils étaient de passage ici à Bambo et Kishishe, mais depuis quelques jours ils semblent en nombre réduit ici, et nombreux se sont dirigés vers Kitshanga", explique à ACTUALITE.CD un habitant de Bambo, un des villages qui servent d'état major pour le M23 depuis mi-novembre. 

Les combattants du M23, appuyés par le Rwanda, ne se sont toujours pas encore  retirés de plusieurs localités qu'ils occupent dans le territoire de Rutshuru et une partie du territoire de Nyiragongo. Ce, en violation de l'ultimatum leur lancé par les dirigeants de East African Community, (EAC), celui de libérer ces zones, au plus tard le 15 janvier dernier. Nombreux habitants qui voulaient regagner leurs domiciles, à l’annonce du retrait du M23, confirment avoir constaté la présence de ces terroristes dans  leurs entités respectives, notamment à Kibumba et Rumangabo. 

Jonathan Kombi, à Goma

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une