Breaking news

CHRONIQUE LTTERAIRE DU PROF YOKA : « KASINDI : une saison en Enfer… »
Mardi 17 janvier 2023 - 10:55
Les caricatures de ACTUALITE.CD sont réalisées par Kash
Les caricatures de ACTUALITE.CD sont réalisées par Kash

Confidences  du  chauffeur du ministre :

Voici ce   que   j’ai retenu, moi   pauvre   et   impuissant chauffeur d’un ministre d’Etat, du massacre  des innocents de Kasindi , en Ituri. A travers des reportages –radio que nous avons partagés  avec  Son Excellence, dans sa voiture. L’un des reportages reprenait une supplique pathétique d’un diacre de Beni, en mission à Kasindi, et rescapé miraculé. Voici la « prière »  du diacre :

« … Notre Père  qui est aux Cieux, je  te  prie,  je te crie  à partir  de l’Enfer de Kasindi .   Ici,  après le massacre, point de trace d’ange ni de saint. Ici, des cadavres éparpillés, déchiquetés.    Ici, le parquet de l’église imbibé de  sang, de  larmes.

Ici, j’avais été invité pour être parrain du bébé d’un parent,  bébé destiné aux fonts baptismaux, destiné à mille bénédictions divines. Beni-Kasindi : un vrai parcours de combattant sur moto-stop !

Seigneur-Dieu, que ton règne vienne afin de dissiper les malentendus du Bien et du Mal ; que ton règne détermine le classement de tes élus et des autres impénitents : ceux de ton côté qui sont venus en cette église, en ce dimanche 15 janvier,  solliciter  ta bienveillance divine. Et les autres, ceux  du mauvais côté, qui vampirisent l’innocence et la paix, et se  gavent, bavent de sang des enfants…

Que ton règne vienne, mais quelle est ta volonté pour que ce règne  ne vienne pas tard sur la terre des opprimés ?

Seigneur,  donne-nous notre Paix de ce jour. Ne pardonne pas les offenses des bourreaux, qui jonglent avec les bombes de la mort, trafiquées en Enfer. Ne pardonne pas, comme nous ne pardonnons pas, les fous qui pourtant se réclament de toi. Allah Akbar !

Seigneur, délivre-nous de la Guerre, car la Paix se gagne. Car la tentation de la vendetta est grande dans nos têtes de victimes frappées de plein fouet ou de victimes collatérales.

Victime collatérale je suis,  moi  diacre itinérant;  mais ma filleule  que je devais accompagner sur les fonts baptismaux,  elle   à peine âgée   d’une petite année, elle n’a  pas bénéficié de ta providence divine.   Ecrabouillée par la bombe des démons, des vampires  de chair humaine… »  FIN DE LA PREMIERE PARTIE DU REPORTAGE.

… Suite du reportage, cette fois la voix étranglée de sanglots d’un vieux  paroissien. Monologue  devant  les cadavres étalés pêle-mêle. Le vieillard lève les yeux vers les Cieux, et implore ainsi : «  Le Diable serait-il  plus   fort  que le Bon  Dieu ?  Le Bien  serait-il   un luxe  trop cher ? »  FIN  DE  REPORTAGE.

… Nous avons suivi ces reportages avec mon patron de ministre. Sans commentaires.  J’ai néanmoins surpris Son Excellence  essuyer   une larme lourde…

 

(YOKA  Lye)

17-01-2023

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une