RDC : chaque mois, une rencontre d’information publique électorale sera organisée avec la CENI
Jeudi 29 septembre 2022 - 15:30
Photo/ Actualité.cd
Photo/ Actualité.cd

Le 28 septembre, à l'occasion d'une conférence qui avait pour focus l'accès à l'information publique et le e-gouvernement,  de commun accord avec les organisateurs de l'évènement, Patricia Nseya a convenu de l'organisation mensuelle d’une conférence sur l’information électorale, dans le cadre des préparatifs des prochaines échéances en RDC. 

Organisée par la société des médias Next Corp avec l’appui d’Internews, cette conférence débat avait pour thème « l'accès à l'information publique et le e-gouvernement comme gage des élections transparentes et apaisées à l'ère du numérique ». Après les exposés des différents panélistes, Éric Nsenga de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), Cyrille Ebotoko de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Henri Longendja du Collectif 24 ainsi que Patricia Nseya, rapporteure de la CENI, le public, composé en grande majorité de journalistes a été invité à poser des questions. 

Parmi les sujets abordés: la publication du calendrier électoral, la prise en compte des revendications de la société civile, le désir de transparence dans le décaissement des fonds alloués au processus électoral, les outils de communication de la CENI, mais aussi, l’implication des personnes à mobilité réduite, des sourds-muets et aveugles dans le processus électoral. Sur ce dernier point en particulier, Patricia Nseya a fait savoir que « la centrale électorale a organisé, il y a quelques jours, un cadre de concertation avec des personnes vivant avec handicap et qu’au sein du cabinet unique de la CENI, il y a également des personnes vivant avec handicap, des malentendants, des aveugles. (…) qui sont impliqués dans tous les travaux et qui servent de relais auprès des autres personnes vivant avec handicap ». 

Modérateur pour le compte de Next Corp, Patient Ligodi, a fait la proposition aux panélistes et particulièrement à la rapporteure de la CENI, d'une rencontre mensuelle d’informations publiques électorales où les mêmes revendications et questions relevées au cours de l’activité seraient abordées, pour permettre un suivi des revendications qui ont été faites. Parmi les participants suggérés il y aurait, les organisations de la société civile , les médias, ainsi que d’autres couches sociales.

« Pour moi, il n’y a pas d’objection à cela (tenir un forum mensuel, ndlr). Au niveau de la CENI, nous organisons également des dîners de presse, des cadres de concertation médias et élections pour multiplier les voies de communication. Il n’y a pas d’objection à tenir ce forum », a-t-elle affirmé.  

Par ailleurs, les participants ont également  abordé la question de l’opérationnalisation du site de la CENI. Sur ce point, Patricia Nseya a fait savoir que les travaux sont en cours pour réactualiser le site et permettre à ce que toutes les informations possibles y soient publiées.

Mais il faut aussi souligner que la machine des élections va lancer dans les prochains jours, un call center dédié aux questions électorales dans le but de permettre à la population d’avoir de « l’information électorale en temps réel ».

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une