RDC-STEM : les robots roulages de Thérèse Kirongozi vont désormais réguler les routes à Mbandaka et Boende
Mercredi 6 juillet 2022 - 14:01
Photo/droits tiers
Photo/droits tiers

Deux robots roulages intelligents, fabriqués par les ateliers de Women’s Technology seront mis à la disposition des villes de Mbandaka, dans la province de l’Equateur et Boende, dans la Tshuapa. Ces innovations technologiques de Thérèse Izay Kirongozi ont été achetées par Guy Loando en tant que président de la Fondation Widal dans le but d'encourager les jeunes et la technologie locale.

" Pour mon équipe et moi, voir le ministre d’Etat en charge de l’Aménagement du territoire, à travers sa fondation, visiter l’atelier de “Women’s Technologies, le fait qu’il ait aussi décidé d’acheter deux robots roulages intelligents pour la population de Mbandaka et Boende, c’est pour nous un acte très encourageant (…) Nous visons l’industrialisation de la RDC et dans cette optique le client potentiel c’est l’Etat congolais.  C’est lui qui doit fournir le plus de commandes des robots roulages. Il peut commander même 400 robots roulages. Cela permettra en même temps de créer de l’emploi, des richesses et donc une réelle industrie. Cela va également nous permettre d’atténuer le chômage, car en créant avec l'intelligence locale de l’emploi, nous calmerons le chômage ", explique Thérèse Izay Kirongozi au Desk Femme.

Initiation de la jeunesse à l’innovation technologique

" Vous savez, voir le robot roulage à Mbandaka donne une excitation à la jeunesse de se lancer dans l’innovation. Je vois une fille créer un petit robot à Goma parce qu’elle a un jour vu le robot de Kinshasa. Le travail que nous faisons ne joue pas seulement le rôle de régulation mais sert aussi à stimuler les jeunes dans la culture de l’innovation et la créativité dans le domaine de la nouvelle technologie ".

Comment faciliter l’adaptation ?

« Mbandaka et Boende sont des villes en pleine expansion. Donc la sécurité routière doit s’en suivre. Ces robots roulages intelligents fonctionnent avec une autonomie de 24 h sur 24 et sont auto-rechargeables grâce à des panneaux solaires qui y sont intégrés », a-t-elle ajouté.

Thérèse Izay Kirongozi a également appelé les dirigeants du pays à s’inspirer de cet exemple afin de booster l’innovation technologique congolaise et de donner des possibilités aux Congolais d’avoir une industrie avec des produits fabriqués au Congo et consommés par les Congolais eux-mêmes.

Pour rappel, Thérèse Izay Kirongozi est ingénieure de formation en électronique industrielle. En tant qu 'entrepreneure, son plus grand souci est de voir les habitants de la RDC consommer la technologie des filles et fils du pays, au-delà des œuvres fabriquées par Women’s Technology, consommer également les œuvres d’autres chercheurs congolais.

L’achat a été effectué le 03 juillet, au siège de cette entreprise situé dans la commune de N’djili.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une