ENAFEP 2022 : à Kinshasa, élèves et autorités globalement satisfaits du premier jour des épreuves
Mardi 5 juillet 2022 - 17:08
Les élèves après la passation de l'ENAFEP à Kinshasa
Les élèves après la passation de l'ENAFEP à Kinshasa

Les finalistes du primaire de la RDC ont débuté, ce mardi 5 juillet, l'examen national de fin d'études primaires (ENAFEP). Pour cette première journée à Kinshasa, le tout s'est globalement bien passé en dépit du retard d'ouverture et de fermeture dans certains centres de passation d'examen.

Au centre Gombe 5 par exemple, basé au Complexe scolaire Sainte Marie, le chef de centre indique que "tout s'est bien passé". La quasi-totalité des élèves affectés dans ce centre se sont présentés.

" Pour ce premier jour, l'examen s'est bien déroulé. Toutes les écoles affectées à mon centre se sont présentées. Nous n'avons eu aucun incident. Sur les 454 élèves attendus dans mon centre, cinq seulement ne se sont pas présentés ", a-t-il affirmé.

Le coût du transport en commun a augmenté ces dernières semaines à Kinshasa, suite notamment à la montée du prix du carburant et des embouteillages. Cela a justifié le retard du début de l' Enafep dans certains centres, a estimé Mme Mubiomo Evelyne, cheffe de centre de Lingwala 1 basé à l’EP Mushie.

" Certains élèves sont arrivés en retard. C'est sûrement dû à la rareté du transport en commun. Chaque élève vient de chez lui. Certains chefs d'établissements nous ont contactés pour justifier cela. L'essentiel est qu'ils ont répondu présents, et qu'ils ont passé leur examen ", a-t-elle précisé.

Côté élèves, les propos ne sont toujours pas concordants entre un examen facile et difficile. Cet élève de Notre Dame de Bon Conseil qualifie l'examen d'un amusement : " Ça s'est très bien passé. C'était facile. On s'est bien amusé avec l'ENAFEP. Nous avons passé l'examen de culture générale, et le français".

Comme de nombreux autres élèves interrogés, Brian, de l'école Cours Sénèque, rencontré à Gombe parle, pour sa part, d'un "examen  un peu difficile" mais il s'en est sorti : "je suis parvenu à mettre quand même des réponses ", a-t-il indiqué.

Initialement prévu pour les 22 et 23 juin dernier, l'ENAFEP a été lancé ce mardi au collège Mayele de Kisangani dans la province de la Tshopo par Tony Mwaba Kazadi, ministre national de l'Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST). Ces épreuves se clôturent ce mercredi 06 juillet, avec les mathématiques et les sciences.

2. 011. 188 élèves dont 958.649 filles participent à ces épreuves, soit 451 670 finalistes supplémentaires, comparativement à l'édition de 2021, qui engageait 1 559 518 élèves dont 880 826 filles, à en croire le ministre de l'EPST.

Bruno NSAKA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une