RDC : les offensives du M23 ont entraîné la mort d'au moins 23 civils (ONU)
Mercredi 29 juin 2022 - 17:46
ACTUALITE.CD

Dans sa déclaration au conseil de sécurité des Nations-Unies, ce mercredi 29 juin, Bintou Keita, représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unies en RDC, est revenue sur les récentes offensives des rebelles du M23 opposés aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans la province du Nord-Kivu.

Bintou Keita a souligné que les offensives ont eu un impact majeur sur la population civile. Selon cette cheffe de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco), au moins « 23 morts civils ont été tués dont six enfants » tandis que « plus de 170 000 personnes ont été déplacées ».

Et d’ajouter :

« Alors que certains ont trouvé refuge grâce à l’hospitalité des familles d’accueil, les abris communautaires construits par des partenaires humanitaires sont devenus surpeuplés, tout comme les écoles, les stades, et les autres espaces collectifs dans lesquels étaient abritées d’autres personnes déplacées ».

Mme Keita a dit regretter du sort des enfants contraints à ne plus aller à l’école à cause de la résurgence du M23 dans la partie est de la RDC.

« Je suis particulièrement préoccupée par l’entrave à la scolarité des enfants entrainée par cette situation, qui n’est qu’un seul exemple de la manière dont la résurgence du M23 a perturbé la vie quotidienne d’une population civile qui a déjà souffert de l'insécurité persistante et de l'éruption du Mont Nyiragongo l'année dernière », a-t-elle renchéri.

Dans ce contexte, dit Bintou Keita, la réponse robuste et proactive de la MONUSCO, agissant conformément à son mandat et dans le strict respect de la politique de diligence voulue en matière de droits de l'homme, a empêché le M23 de menacer la ville de Goma et d’autres localités situées le long de la Route Nationale 2. 

La représentante du SG de l’ONU en RDC a également fait savoir dans son mot qu’au cours des affrontements les plus récents, « le M23 s’est comporté de plus en plus comme une armée conventionnelle que comme un groupe armé ».

Lire aussi :

RDC: Tshisekedi privilégie "la voie diplomatique" pour la paix dans l'est du pays

Des centaines d'enfants touchés par le conflit en RDC séparés de leurs familles

Agression rwandaise: la situation humanitaire s’aggrave, près de 30 000 enfants déplacés et privés de scolarité, des écoles occupées, des familles déchirées 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une