RDC: Tshisekedi privilégie "la voie diplomatique" pour la paix dans l'est du pays
Dimanche 26 juin 2022 - 08:53
Illustration
Félix Tshisekedi, Président de la République

Le président Félix Tshisekedi a opté pour "la voie diplomatique" en vue de tenter d'instaurer "une paix durable" dans l'est de la République démocratique du Congo, où des opérations militaires sont en cours, a indiqué samedi une source officielle.

"La voie diplomatique demeure l’option idéale et privilégiée" pour instaurer une paix durable dans l'est de la RDC, a déclaré la ministre de la Culture Catherine Katungu, citant une déclaration du président Tshisekedi faite vendredi devant le gouvernement congolais.

L'option diplomatique se fera "sans porter préjudice aux efforts déployés sur terrain par les forces de défense et de sécurité" congolaises, notamment contre les rebelles du "Mouvement du 23 mars" (M23), "contre lesquels la voie militaire reste la seule issue", a expliqué Mme Katungu.

Le président Tshisekedi "a réitéré sa reconnaissance à l’endroit du peuple congolais qui s’est mobilisé spontanément à travers des marches pacifiques et des initiatives de soutien à nos vaillantes forces de défense et de sécurité", a ajouté Mme Katungu.

A l'appel des mouvements pro-démocratie, près de deux cents jeunes ont manifesté samedi à Kinshasa contre le Rwanda accusé par les autorités d'apporter un "appui irréfutable" au M23 qui a repris les armes en début d'année, après avoir été militairement défait par l'armée et les Casques bleus en 2013.

Des manifestants portaient des banderolles où l'on pouvait lire notamment "tous les Congolais sont unis contre l'agression du Rwanda".

En vue d'obtenir davantage de soutien des pays voisins, Kinshasa a intégré en mars la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est (EAC) où la RDC a retrouvé notamment le Rwanda et l’Ouganda. Kinshasa accuse régulièrement ces deux pays de soutenir les groupes armés dans l'est.

L'Est de la RDC est déstabilisé depuis près de trois décennies par les activités illicites de plus d'une centaine de groupes armés locaux et étrangers, responsables d'exactions sur les civils.

Les chefs d’Etat de l'EAC ont décidé de mettre en place une force régionale en vue de combattre les groupes armés réfractaires au processus de paix qu'ils ont mis en place.

 

AFP avec ACTUALITE.CD

 

                

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une