Covid-19 en RDC : la courbe de vaccination est ascendante, 1 million de personnes vaccinées pour le seul mois de mai 2022 (Dr Alain Ngashi)
Vendredi 17 juin 2022 - 15:09
Illustration
Photo d'illustration

Le coordonnateur national de la vaccination contre la Covid-19, le Docteur Alain Ngashi, s'est félicité des avancées significatives enregistrées dans la couverture vaccinale en République Démocratique du Congo (RDC) à la suite d'un plan d'accélération mis en place avec le programme élargi de vaccination (PEV).

Au cours de la conférence de presse hebdomadaire animée avec le docteur Jean-Jacques Muyembe mercredi 15 juin dernier, il a révélé que pour le seul mois de mai qui venait de s'achever, ils ont enregistré 1 million de personnes vaccinées. Il a invité la population à se faire vacciner massivement. À l'en croire, ceux qui ne sont pas vaccinés sont exposés à un taux élevé de vulnérabilité une fois atteint de la pandémie à covid19.

« Nous avons vérifié l'état vaccinal de toutes les personnes graves hospitalisées, toutes ces personnes n'ont pas été vaccinées, c'est juste pour dire que la vulnérabilité reste la plus grande parmi les personnes qui n'ont pas été protégées avec la vaccination. La situation de la vaccination est en train de s'améliorer. Pour la première fois, au mois de mai nous avons vacciné 1 million de personnes sur le territoire national (…). Vous vous rappelez qu'on a lancé la vaccination au mois d'avril 2021. Entre avril 2021 et septembre 2021, nous avions une vaccination en moyenne de 5000 personnes par mois. Au mois de septembre, on a changé de stratégie, on a ajouté les campagnes à la routine et nous sommes montés jusqu'au tour de 130.000 personnes vaccinées par mois. On a terminé comme ça au mois de janvier autour de 120 ou 130.000 maintenant avec les nouvelles stratégies liées au Plan d'accélération nous avons atteint 1 million », a fait savoir le Docteur Alain Ngashi.

Et d'ajouter :

« Au total, à la date du 14 juin, il y a eu 3 millions de personnes qui ont été vaccinées, qui ont reçu au moins une dose. Rappelez-vous qu’en début du mois de mars, nous n'avions que 700.000 personnes qui étaient vaccinées. Donc en trois mois, on a reçu à vacciner environ 2 millions 300 mille personnes et nous avons maintenant 2 millions de personnes qui sont complètement vaccinées c'est presque 3,8% de la population cible et rappelez-vous encore qu'on partait en début mars avec 0,8% de la population cible qui était complètement vaccinée. C'est vraiment des bons changements positifs qui confirment effectivement que nous sommes passés dans la phase d'accélération ».

Ces performances en rapport avec la vaccination sont également constatées au niveau des provinces. Outre les provinces, le taux des prestataires de Santé vaccinés a connu également un accroissement.

« On voit aussi de très bon progrès en province maintenant nous avons au moins 7 provinces sur l'étendue nationale qui ont dépassé le 5% de leurs populations qui sont complètement vaccinées et la première province c'est le Kasaï Oriental qui a atteint 20% de la population cible vaccinée, le Sankuru qui est à 9% et puis on a le Kwango qui est à 8%, Tshuapa à 7%, Kwilu à 6% donc vous voyez que de façon générale à travers tout le pays on voit vraiment cette montée qui est une bonne nouvelle parce-que on devait voir la montée de la vaccination qui coïncide avec la descente des cas donc c'est comme ça que les courbes doivent normalement se croiser », a-t-il indiqué.

Et de poursuivre :

« Au mois de décembre nous n'avions que 1% des prestataires de la Santé vaccinés sur le territoire national. Maintenant nous avons atteint 11% donc quand on part de 1% à 11% donc ça montre que les choses vont dans la bonne direction et avec tout ce qui est planifié au mois de juin ici. Il y a au moins 15 provinces qui se préparent aussi à lancer leur campagne, nous espérons qu'à la fin du mois de juin la situation sera encore meilleure qu'elle est aujourd'hui ».

D'après plusieurs experts, les vaccins contre la COVID-19 sont sûrs et efficaces, et fournissent une forte protection contre les formes graves de la maladie et le décès. D’après l’OMS, les personnes non vaccinées courent au moins 10 fois plus de risques de décéder de la COVID-19 que les personnes vaccinées.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une