RDC : la CENCO projette à son tour une messe pour la paix et la réconciliation le 3 juillet prochain dans les différents diocèses
Mercredi 15 juin 2022 - 16:50

A l’instar du Pape François qui, après son rendez-vous manqué en RDC, a promis de célébrer une messe le 3 juillet prochain avec la communauté congolaise de Rome, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) entend, à son tour, organiser une messe dans tous les diocèses de la RDC « pour la paix et la réconciliation au pays ». Au cours de la même célébration eucharistique, il sera question, indique la CENCO, « d’invoquer la grâce divine sur la santé du Pape ».

C’est ce qu’on peut lire dans un message publié lundi dernier par les évêques catholiques à la suite de l’annulation de la tournée africaine du Pape François, laquelle devait l’amener en RDC avant l’étape du Soudan du sud.

« Nous, vos Pères spirituels, vous invitons à maintenir l'élan de prière commencée pour que cette visite apostolique se déroule dans des meilleures conditions. De façon particulière, nous vous convions tous à participer le dimanche 3 juillet 2022 où nous étions censés être avec le Pape, à la messe qui sera organisée dans chaque diocèse de la RDC, pour la paix et la réconciliation dans notre pays et pour invoquer la grâce divine sur la santé du Souverain Pontife », peut-on lire dans ce message.

Entre-temps, les évêques appellent à la sérénité ainsi qu’à la patience en attendant la reprogrammation prochaine de cette visite du Pape : « Nous vous recommandons de demeurer sereins dans l'espérance, d'être patients malgré le désagrément du report de la visite papale et de rester fidèles dans la prière car rien n'est impossible à Dieu ».

Ce message fustige également l'agression de la RDC par ses voisins notamment le Rwanda dont le soutien apporté aux rebelles du M23 dans l'est du pays n’est plus un secret pour personne.

« Le peuple congolais dans son ensemble aspire à la paix. Honte à tous ceux qui se distinguent à semer la désolation particulièrement dans la partie Est par les violences et l'insécurité atroces et  récurrentes », souligne le message.

Les évêques encouragent les belligérants à mettre définitivement fin aux hostilités et à privilégier la voie du dialogue : « la violence appelle la violence et ne sera jamais une solution aux revendications. La conversion et le dialogue restent la voie privilégiée pour la construction de la paix ».

Initialement prévue du 2 au 5 juillet prochain en RDC puis du 5 au 7 du même mois au Soudan du sud, la tournée africaine du Pape François a été annulée et reportée sine die à cause de ses complications au genou et à la hanche, avait indiqué Vatican, vendredi 10 juin dernier. Le pape lui-même avait exprimé ses regrets pour ce report le dimanche 12 juin dernier.

Bruno NSAKA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une