Meurtre des experts de l'ONU : l'arrêt de la cour militaire attendu ce samedi 29 janvier
Jeudi 20 janvier 2022 - 08:24
Ph/actualite.cd

La cour militaire de l'ex Kasaï Occidental a décrété le mardi 18 janvier 2022 la fin du réquisitoire du ministère public, des plaidoiries des avocats des prévenus, des répliques et des contre répliques des parties au procès sur le meurtre de deux experts de l'ONU, Michael Sharp et Zaida Catalan. 

Cette décision sous entend la prise en délibéré de cette affaire dont le procès a débuté le 5 juin 2017 à Kananga d'abord devant le tribunal militaire de garnison, puis la cour militaire de l'ex Kasaï Occidental qui a été appelée à se saisir de l'affaire en raison de l'inculpation d'un officier supérieur de l'armée, en l'occurrence le colonel Jean de Dieu Mambweni Lutete.

Peu avant l'annonce de la décision de la cour militaire de prendre cette affaire en délibéré, le défenseur militaire qui assiste le prévenu Constantin Tshidime Bula Bula a plaidé pour l'acquittement de son client. Pour lui, Tshidime Bula Bula est un chef coutumier et n'a jamais été milicien. De ce fait, il n'a jamais participé au meurtre de deux experts.

Décrétant la fin des plaidoiries, le président de la cour militaire de l'ex Kasaï Occidental, le général des brigades Jean Paulin Ntshayokolo a précisé que l'arrêt de la cour interviendra le samedi 29 janvier 2022.

Dans son réquisitoire présenté le 30 novembre 2021, le ministère public avait requis la peine de mort contre 51 de 54 prévenus. Sur la liste des prévenus dont la peine de mort a été requise, figurent le colonel Jean de Dieu Mambweni,  Vincent Manga, Jean Bosco Mukanda et le journaliste Trudon Raphaël Kapuku Kamuzadi.

Sosthène Kambidi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une