Breaking news

Séminaire d’imprégnation de la CENI : Jacques Djoli appelle à réfléchir sur « un mode d'élection qui permet de favoriser la cohésion nationale »
Mardi 30 novembre 2021 - 11:22
Séminaire d’imprégnation de la CENI
Séminaire d’imprégnation de la CENI

La commission électorale nationale indépendante (CENI) poursuit son séminaire d’imprégnation organisé à l'intention de tous les membres du Bureau et de la plénière de la CENI, du secrétariat exécutif national, des conseillers des cabinets, des différents directeurs et du personnel d'appoint. Les travaux ont été ouverts le vendredi 26 novembre et la deuxième phase a été lancée le lundi 29 novembre dans la commune de la Nsele à Kinshasa. 

Invité à exposer sur le leadership et gestion des conflits électoraux, l’ancien vice-président de la CENI, le député Jacques Djoli a  appelé la nouvelle équipe de la centrale électorale à réfléchir sur un « mode d'élection qui permet de favoriser la cohésion nationale ». 

« Il est impérieux que la Centrale électorale mette rapidement en place un cadre de concertation permanent, réfléchisse sur un mode d'élection qui permet de favoriser la cohésion nationale et intensifie l'éducation civique », a-t-il recommandé.

A

De son côté, l'expert guinéen Mamadou Pathe Dieng s’est attelé sur la problématique de vote des Congolais de l'étranger.

« La CENI doit s'accorder avec l'ensemble des acteurs et partenaires sur les modalités d'identification et  d'enrôlement  des Congolais de la diaspora, en définissant avec eux de manière consensuelle quelles Ambassades et quels consulats retenir pour atteindre les meilleurs résultats », a estimé Mamadou Pathe Dieng.

Pour sa part, Jules Mulimbi Kaboyi de l'ONU-Femme est revenu sur la problématique de la participation des femmes, jeunes et autres groupes spécifiques au processus électoral. Il a martelé sur l'institutionnalisation du genre au sein de la CENI. 

A

Au total, les participants ont suivi huit conférences thématiques, suivies d' échanges. Plusieurs autres experts ont eu à exposer. Vincent Tohbi  a abordé la diplomatie électorale : stratégies et mise en œuvre, Béchir Bungu s’est appesanti sur la notion et étude comparée des organes de gestion électoral. Le professeur Roger Kasereka a lui parlé de l'environnement électoral et gestion des parties prenantes au processus électoral et enfin Lucien Toulu et le Professeur Ferdinand Kapanga ont exposé sur les systèmes électoraux appliqués en RDC.

L'objectif est d’appréhender la structuration de la centrale électorale et de dresser une feuille de route des opérations électorales. L'atelier va se clôturer le dimanche 5 décembre prochain. 

Fonseca MANSIANGA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une