Breaking news

RDC : l'APLC en atelier pour doter le pays d'une stratégie nationale de lutte contre la Corruption
Lundi 29 novembre 2021 - 19:57
APLC
De gauche à droite : Mme. le Directeur-Pays du PNUD en RDC, la ministre de la justice, Rose Mutombo Kiese, et le coordonnateur de l'APLC, Thierry Mbulamoko. Ph. Droits tiers.

La ministre d'Etat en charge de la justice, Rose Mutombo Kiese, a procédé, ce lundi 29 novembre, à l'ouverture des travaux de l'atelier de validation de la Stratégie Nationale de la Lutte contre la corruption, organisé par l'Agence de  Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC) en collaboration avec le PNUD avec le soutien de l'Ambassade du Royaume de Suède.

Ces travaux initiés par l'APLC permettront de doter la RDC d'un document d'orientation de la politique nationale en matière de lutte contre la corruption.

Dans son allocution, la patronne de la justice Rose Mutombo Kiese a promis de veiller sur la mise en œuvre des résolutions qui découleront de ces travaux. Elle a également réitéré l'engagement du gouvernement en matière de la lutte contre la corruption.

"En ce moment solennel où les nations du monde se mobilisent et s'organisent pour contrer l'expansion de la gangrène de la corruption sur la planète, la RDC s'est résolument engagée à accompagner cette initiative dont la noble mission est de freiner le ravage de ce fléau sur le développement des tissus économiques de notre pays. Face à la dégradation de l'image de la République du fait de la corruption et toutes ses pratiques connexes, mon gouvernement a inscrit son action dans la droite ligne de la vision du Chef de l'Etat faisant de la lutte contre la Corruption une agence nationale qui doit trouver des réponses urgentes et efficaces. C'est dans cet esprit qu'on attend s'approprier la stratégie nationale de lutte contre la corruption actualisée à l'issue de présents travaux. En tant que coordonnateur de l'exécutif national, je serai très regardant dans la mise en oeuvre comme dans l'exécution des résolutions qui découleront de ces travaux que je souhaite plein succès", a déclaré la ministre Rose Mutombo Kiese.

En outre, le coordonateur de l'APLC, Thierry Mbulamoko a précisé que les présents travaux visent à combler les lacunes qui se posent en RDC, en matière de lutte contre la corruption. Ce, en présentant un cadre logique et stratégique d’intervention, et enfin un axe d’opérationnalisation sur la lutte anti-corruption.

"L’Agence a, entre autres mission de concourir à l’élaboration et à la  mise en œuvre effective des Stratégies de Lutte contre la corruption à différents niveaux (Art. 2.7 de l’Ordonnance N°20/013 bis du 17 mars 2020). C’est dans ce cadre, et dans le souci de combler toutes les lacunes ci-haut citées, que l’APLC, en sa qualité de coordonnateur et d’autorité nationale de référence  en la matière, a réuni pendant cinq (5) jours - du 23 au 28 novembre 2021 - à Matadi, dans le Congo Central, plusieurs acteurs et experts de lutte contre la corruption provenant des institutions publiques, des organisations de la société civile et du monde des affaires aux fins de la mise à jour de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption de 2010. La Stratégie ainsi révisée fait un diagnostic préliminaire des problèmes de corruption en République Démocratique du Congo, présente ensuite le cadre logique et stratégique d’intervention, et enfin un axe d’opérationnalisation. J’aimerai saisir cette occasion pour remercier tous les experts qui ont pris part à la préparation et à la rédaction dudit Document", a-t-il souligné.

Il a, par ailleurs, précisé que la validation de ce document permettra une lutte à l'unisson contre le fléau de la corruption et ses faits connexes. 

"Un défi s’offre donc à chacun de nous, acteurs des différents secteurs de la vie publique : s’approprier de la stratégie que nous sommes appelés à valider à l’issue des travaux afin de lutter à l’unisson, contre le fléau de la corruption et des faits assimilés, qui minent la qualité des services publics, affectent les ressources financières de l’Etat et entament l’éthique collective", a ajouté le coordonnateur Thierry Mbulamoko.

APLC

Pour sa part, Mme. le Directeur-Pays du PNUD a loué les efforts réalisés par la RDC dans la lutte anti-corruption. Elle a réitéré la disponibilité du PNUD à accompagner la RDC dans cette démarche.

"Il est essentiel que la RDC présente une vision claire en matière de lutte contre la corruption. La RDC va bâtir sa vision de développement économique et sociale sur un saut des valeurs profondes d'un État des droits, le sentiment d'appartenance à une nouvelle nation, le patriotisme ainsi à la solidarité et au partage équitable des biens de l'Etat. Combattre la corruption devient un impératif de bonne gouvernance pour une gestion transparente et performante des ressources publiques et une répartition équitable des richesses. Je me réjouis que les nouvelles autorités du pays puisse faire de la lutte contre la Corruption l'une des priorités gouvernementales. Un appuie substantiel du PNUD est prévu à travers des partenaires de mise en œuvre du projet d'appui à la lutte contre la corruption. Cet appui est destiné à encourager de manière générale toute initiative tendant à réduire de manière sensible la Corruption en RDC", a-t-elle déclaré en substance.

Notons que la Stratégie Nationale de Lutte contre la Corruption développée par l'APLC, une fois validée sera présentée au Président de la République et soumise à l’endossement par le Gouvernement.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une