Breaking news

RDC-CENI : l’Eglise catholique suspend sa participation au sein de la plateforme des confessions religieuses
Lundi 29 novembre 2021 - 11:34
LES confessions religieuses
Ph. ACTUALITE.CD

La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) annonce, ce lundi 29 novembre, la suspension de ses activités au sein de la plateforme des confessions religieuses. Les évêques disent ne pas partager les mêmes valeurs éthiques avec certaines confessions soeurs.

« Avec la désignation des animateurs de la CENI, les évêques se sont rendus compte de la grande divergence de doctrines et de perception des valeurs éthiques avec certaines confessions religieuses. C'est pourquoi, ils ont décidé de suspendre la participation de l'Eglise Catholique dans la plateforme des Confessions religieuses », dit un communiqué de la CENCO.

L'Eglise du Christ au Congo (ECC) avait déjà rompu avec le groupes des six confessions religieuses.

(Re)lire ici: RDC-CENI : l'ECC décide de rompre avec les six confessions religieuses signataires du procès-verbal de désignation de Denis Kadima et d'un membre de la plénière

La désignation du président et d’un membre de la plénière de la commission électorale nationale indépendante (CENI) est le nœud du problème. La CENCO ensemble avec l’Eglise du Christ au Congo (ECC) s’opposaient à l’autre bloc de 6 confessions religieuses lors du processus de désignation de leurs délégués à la CENI. Pour le duo, la candidature de Denis Kadima, soutenue par le groupe de 6, était entachée de graves soupçons de corruption. Ce qui a donné lieu à des fortes divergences jusqu’à ce que l’Assemblée nationale a entériné le choix de six autres confessions religieuses sans entendre la voix de deux autres églises.

L’équipe Denis Kadima nommée par ordonnance présidentielle et investie par la Cour constitutionnelle est en service depuis le 29 octobre dernier. La CENCO a rencontré, vendredi dernier, le Chef de l’Etat. Quelques jours avant, le président du Sénat et de l’Assemblée nationale ainsi que le premier ministre et le conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité sont allés à la rencontre du cardinal Fridolin Ambongo Besungu. Le même exercice a été fait auprès du représentant de l’ECC. L’objectif était d’apaiser la tension après la mise en place de la CENI.

Lire aussi : RDC : la politisation de la CENI et le climat de méfiance engendré risquent de conduire aux élections contestées d’avance, déplorent les évêques catholiques

Ivan Kasongo

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une