Breaking news

Covid-19 en RDC : alors que la ville de Goma enregistre de moins en moins de nouveaux cas, plusieurs habitants relâchent dans l'observance des mesures barrières
Vendredi 24 septembre 2021 - 13:49
Une vue de la ville de Goma. PH/ACTUALITE.CD

Il s’observe depuis un certain temps le relâchement par les habitants de Goma (Nord-Kivu) de l’observance des mesures barrières pour lutter contre la Covid-19. La société civile, coordination urbaine qui alerte, précise qu'il s'agit d’un danger qui risque de plonger la ville dans une nouvelle vague si on ne prend pas garde.

« Dieu merci, beaucoup de tests prouvent qu'il n'y a plus beaucoup de cas positifs mais nous regrettons que depuis presqu’un mois, les mesures barrières ne soient plus respectées par beaucoup de gens. Dans les bus, dans les carrefours, dans les marchés, les gens ne portent plus de masques. Beaucoup de gestes barrières sont bafoués comme la distanciation sociale dans les alimentations et même au niveau de certaines universités.  La société civile pense qu'il faut que les gens continuent à respecter les mesures barrières. Que la police fasse respecter ces gestes barrières mais sans tracasser la population parce que Coronavirus est toujours là », a dit  à ACTUALITE.CD, ce jeudi 23 septembre 2021, Marion Ngavho, président de la société civile forces vives, coordination urbaine de Goma.

Lire aussi : Covid-19 en RDC : les gestes barrières de moins en moins d’application dans les lieux publics à Kinshasa

Les équipes de riposte contre la Covid-19 partagent ce constat regrettable de la société civile et appellent les habitants de la ville volcanique à ne pas baisser le bras dans l'observance des mesures barrières car la maladie est encore là.

« Quand on voit l’ensemble de la population, on trouve réellement un relâchement total. Ce qui n'est pas intéressant. Les gens sont distraits par le fait que la lutte que nous avons menée contre la troisième vague de cette pandémie semble donner des résultats. D’où, on n’observe plus beaucoup de décès dans la communauté et la population croit qu’on est à la fin de la pandémie alors que le virus est toujours là. Il distraie la population pour l'amener à relâcher les mesures barrières afin de passer à la 4e vague qui deviendra probablement plus meurtrière que la 3e. Voilà pourquoi, nous demandons à la population de faire extrêmement attention pendant cette période. C'est le moment de renforcer le respect des mesures barrières. On doit se mobiliser pour se faire vacciner en masse  pour qu'on espère que lorsque ça descend comme ça, que ça ne puisse plus remonter pour une éventuelle 4e vague », a conseillé Désiré Buyana, président provincial du groupe de travail communication des risques et engagement communautaire (CREC) au Nord-Kivu.

Au 18 septembre dernier, le Nord-Kivu continue à occuper la deuxième position sur le plan contamination avec 5.975 cas, derrière la ville province de Kinshasa qui compte 34.008 cas.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 56.528 cas confirmés, dont 56.527  et 1 cas probable. Au total, il y a eu 1.073 décès et 50.581 personnes guéries.

Jonathan Kombi, à Goma

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une