RDC : en attendant de se conformer complètement aux exigences pour organiser la faculté de médecine, l’université de Bandundu va saisir l’ESU pour solliciter un moratoire
Jeudi 23 septembre 2021 - 17:47
Univesité de Bandundu
Université de Bandundu/Ph. droits tiers

Le comité de gestion de l’Université de Bandundu (UNIBAND), non retenue parmi les seize (16) établissements autorisés à organiser la filière de médecine sur l’ensemble du pays, ainsi que quelques notables de la ville et plusieurs associations,  ont saisi mercredi 22 septembre, le gouvernement provincial dans le cadre d’élaboration d’un mémorandum à transmettre au ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) pour demander un moratoire. Ce, en attendant que des solutions idoines soient complètement trouvées.

Entre-temps, les autorités académiques de cet établissement universitaire disent disposer déjà de quatre (4) professeurs permanents au sein de cette faculté et que leur propre clinique universitaire est en pleine construction.

Conduite par le député national, élu de la ville de Bandundu, Papy Niango, cette délégation, qui compte sur l’implication du gouvernement provincial dans cette situation, a échangé avec le Vice-gouverneur du Kwilu, Félicien Kiway.

« Les différentes couches de la population sont venues vers nous comme exécutif provincial pour constituer leur mémorandum afin que nous soyons un canal de transmission. Avec notre gouvernement provincial, nous avons déjà fait un grand pas avec cette faculté de médecine. Le député national Papy Niango en son temps avait fait un lobbying pour que la construction d'une clinique au sein de la faculté soit faite. Chose qui a été retenue par le gouvernement central, et qui a mandaté le gouvernement provincial pour poser la première pierre. Nous avons déjà un plan pour construire une clinique moderne au sein de la faculté. Qu’à cela ne tienne (…) nous avons déjà construit une clinique au sein de l'hôpital général de référence de Bandundu que nous avons voulu déjà affecter à cette faculté de médecine et dès qu'ils seront autonomes, la clinique va revenir à la zone », a dit à ACTUALITE.CD, Félicien Kiway, Vice-gouverneur.

Et d’ajouter :

« Le comité de gestion confirme qu’il y a 4 professeurs reconnus de la faculté en permanence. Tous ces éléments clés de viabilité de cette faculté au niveau du personnel académique et des infrastructures sont là et il y a moyen que l’ESU mette un peu d'eau dans le vin dans sa décision pour qu’on puisse revoir la situation au sein de l’Uniband. Nous attendons ce mémo que nous allons déposer au ministère de l'ESU et à la commission chargée de cette situation ».

Signalons que c'est sur base du rapport du Conseil national de l'ordre des médecins (CNOM) présenté et adopté lors des travaux des états généraux de l'ESU tenus à Lubumbashi du 10 au 14 septembre dernier, que la note circulaire du ministre de tutelle, adressée aux recteurs des universités publiques et privées, a été rédigée.

Darwin Mumete, stagiaire UPN

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une