Breaking news

Covid-19 : Félix Tshisekedi réclame 100 milliards de DTS du FMI pour réduire l’impact de la pandémie en Afrique
Jeudi 23 septembre 2021 - 09:04
Félix Tshisekedi à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU
Félix Tshisekedi à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU

Le Chef de l'État Félix Tshisekedi réclame 100 milliards de Droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds Monétaire International (FMI) pour réduire l’impact de covid-19 aux économies africaines. Dans son discours à l'occasion de la 76e Assemblée générale des Nations-Unies, Félix Tshisekedi estime que les 33 milliards sont insuffisants au regard de l'immensité des besoins de relance économique.

« C'est pourquoi, il est nécessaire que les Nations Unies et ses États-membres appuient l’objectif du Sommet de Paris, d’atteindre 100 milliards de DTS pour l’Afrique, grâce à la réallocation aux pays pauvres de 25% de DTS alloués aux pays riches. Au demeurant, une partie de cette réallocation pourrait contribuer à l’augmentation du capital de la Banque Africaine de Développement et de la Banque Mondiale », a déclaré Félix Tshisekedi mardi 21 septembre 2021 du haut de la tribune des Nations-Unies.

Le Président congolais et Président en exercice de l'Union africaine précise également qu'il est souhaitable que ces ressources exceptionnelles concourent à promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes en Afrique, l’accès aux capitaux pour les petites et moyennes entreprises ainsi que l’économie verte.

« C’est dans cet esprit que je demande un soutien massif des partenaires techniques et financiers à l’initiative de l’Alliance sur l’entrepreneuriat en Afrique annoncée lors du Sommet de Paris qui tiendra sa réunion constitutive dans les prochaines semaines. La République Démocratique du Congo plaide pour l’accélération de la mise à disposition effective des ressources par le FMI, sans oublier l’impératif d’alléger la dette des pays africains et de matérialiser toutes les promesses faites à l’Afrique en compensation des sacrifices consentis afin de préserver l’humanité contre le réchauffement climatique, a ajouté Félix Tshisekedi.

Le Président Félix Tshisekedi a participé du 17 au 18 mai 2021 à Paris au sommet international sur le financement des  économies africaines. L’objectif de cette rencontre était de soutenir les économies africaines touchées par les effets de la pandémie du coronavirus. Il était question de mettre en place des moyens financiers capables de relancer l'économie du continent africain. Le PIB du continent devrait connaître en 2021 sa première récession  depuis 25 ans, avec un recul de 2,1%, selon les chiffres officiels.

Organisé par le président français Emmanuel Macron, ce sommet fait suite à la diffusion d'une tribune de 18 dirigeants africains et européens, publiée le 15 Avril 2020, en faveur d'une mobilisation de la communauté internationale pour affronter les conséquences de la crise sanitaire et économique causée en Afrique par la pandémie.

Clément Muamba

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une