RDC : la jeunesse de l'UDPS décline toutes responsabilités liées aux attaques des édifices catholiques et met en garde des personnes qui les leur attribuent “sans aucune preuve”
Mardi 3 août 2021 - 21:02
Militants de l'UDPS
Militants de l'UDPS à Kinshasa/Ph. ACTUALITE.CD

La ligue des jeunes de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a lancé une mise en garde, dit une déclaration politique de ces jeunes ce lundi 2 août, contre toutes les personnes qui leur attribuent “sans preuve” la responsabilité de la profanation des paroisses catholiques à Mbuji Mayi ainsi que des attaques au centre Lindonge, résidence de l'archevêque de Kinshasa, Fridolin Ambongo. 

" La Jeunesse de l'UDPS se bat pour la conservation démocratique de ce pouvoir chèrement acquis, en respectant, sans partager, les avis contraires venant des autres. Voilà pourquoi, nous lançons une mise en garde sévère à l'endroit de toute personne ou groupe de personnes (politiciens, journalistes,...) qui s'évertuera, via des mises en scène grossièrement montées, de citer la Jeunesse de l'UDPS sans aucune preuve judiciairement valable. Ce conglomérat de criminels et prédateurs de la quiétude des Congolais sera mis à nu et traduit devant les instances judiciaires compétentes ", a déclaré le président de la ligue des jeunes de l'UDPS, Emmany Dioko. 

Les évêques catholiques ont exprimé ce lundi 2 août leur indignation à la suite des attaques violentes proférées contre le Cardinal Fridolin Ambongo et la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) par les dirigeants et militants du parti présidentiel suite à la prise de position de l’Eglise dans le cadre du processus de désignation du Président de la CENI. 

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une