Breaking news

Dodo Kamba après la réunion avec les cinq autres confessions: « nous ne sommes pas sortis de notre charte »
Mardi 27 juillet 2021 - 23:25
ACTUALITE.CD
ACTUALITE.CD

Évêque Dodo Israel Kamba Balanganay, président et représentant légal de l’Eglise du Réveil du Congo (ERC) est revenu au micro notamment de ACTUALITE.CD sur les circonstances de la désignation par six sur huit confessions religieuses du futur président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

« On est arrivé à un point où ça ne nous a pas permis de continuer à la CENCO compte tenu du temps. On a été obligé de revenir à la CIME. C’est ici qu’on est venu parachever le travail. Il faut avouer qu’on n’est pas en conflit avec qui que ce soit. Nous sommes un corps en tant que plateforme des confessions religieuses. Nous reconnaissons le droit à chacune des confessions de prendre une position. Cela ne nous empêche pas de suivre ce que notre charte indique. C’est sur base de cela que nous sommes partis et cela nous a permis de parachever le travail. Vous aurez les échos dans les jours à venir », a t-il dit.

Il a confirmé qu’un candidat est sorti du lot et a été choisi par les six. 

« Tout à fait, c’est ce qui nous a été demandé. Nous sommes au dernier jour du calendrier qui nous a été dressé. On a été obligé par rapport à nos responsabilités de pouvoir terminer le travail que nous avons commencé il y a plusieurs mois. On devait rechuter par là ».

Cependant, il a refusé de donner le nom.

« Ce n’est pas à nous de vous le dire. Vous aurez les échos au niveau de l’Assemblée nationale. Je rappelle que l’Assemblée nationale aura une commission habilitée à traiter les PV (…). J’ai beaucoup de respect pour l’Eglise catholique. Nous sommes des confessions soeurs. Il y a une prise des positions (…). Nous avons été ensemble et nous resterons ensemble. Nous sommes régis par une charte. On n’est pas sorti de la charte». 

La séance commencée le matin avec la réunion du secrétariat technique a été perturbée par une manifestation des militants de Lamuka qui demandaient aux religieux de ne pas envoyer leurs délégués à la CENI avant de trouver un consensus avec toutes les parties prenantes. Dans la soirée, catholiques et protestants n’ont pas rejoint les autres confessions religieuses au siège de la CIME où a été désigné le candidat dont le nom n’a pas été dévoilé. C’est donc sur fond de crise que les confessions religieuses achèvent cette journée qui rappelle les péripéties autour de la candidature de Ronsard Malonda.

Clément Muamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une