RDC : NOGEC appelle le FCC à ne pas envoyer ses délégués à la CENI, au nom de la cohérence
Dimanche 25 juillet 2021 - 11:54
Constant Mutamba, coordonnateur de la NOGEC. Ph. Droits tiers.

La Nouvelle Génération pour l'Émergence du Congo (NOGEC), regroupement politique membre du Front Commun pour le Congo (FCC), s'oppose à l'appel à candidature lancé par le Bureau de l'Assemblée Nationale, concernant les animateurs de la Commission Eléctorale Nationale Indépendante (CENI). 

Dans une déclaration publiée, ce samedi 24 juillet, la NOGEC qualifie d'inconstitutionnalité la loi sur la CENI votée par la majorité parlementaire de l'Union Sacrée.

"NOGEC rappelle que le FCC a plusieurs fois dénoncé la constitution de l'actuelle majorité parlementaire ainsi que la désignation des trois membres de la Cour Constitutionnelle, jugées contraires à la Constitution et aux lois de la République. Situation qui a même conduit à la rupture de la coalition FCC-CACH. Cette nouvelle majorité contestée par le FCC, a voté sur fond des protestations, une loi sur la CENI, taillée sur mesure, qui jette le lit de la tricherie électorale à venir", indique la déclaration de la NOGEC.

Et de poursuivre : 

"Qu'est ce qui a changé pour que le FCC accompagne aujourd'hui l'Union Sacrée, dans sa logique de conquête électorale prochaine ? Et face à la transhumance politique actuelle, ne craignons-nous pas que les délégués du FCC, adhérent tous implicitement à l'Union Sacrée et roulent plutôt pour leurs propres intérêts ?".

De ce fait, la NOGEC appelle le FCC à ne pas envoyer ses délégués à la CENI, au nom de la cohérence.

"C'est pourquoi NOGEC s'abstient d'envoyer sa candidature et exhorte le FCC à rester cohérent avec lui-même. Le consensus devant rester la seule voie qui puisse garantir la crédibilité du processus électoral à venir", indique la déclaration de la NOGEC.

Rappelons que le début du processus de désignation des délégués des confessions religieuses et d'autres composantes à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) intervient après la promulgation de la loi organique sur l'organisation et le fonctionnement de la commission électorale nationale indépendante et la publication du calendrier de désignation des membres de chaque composante par l'assemblée nationale.

Les composantes ont dix jours soit du 14 au 27 juillet pour désigner leurs délégués. PV de désignation et dossiers complets des candidatures doivent être déposés dès le 28 juillet pour être traités par une commission paritaire majorité-opposition. Ladite commission travaillera du 30 juillet au 3 août et déposera son rapport au bureau de l’Assemblée nationale qui la soumettra à la plénière pour examen et adoption le 6 août. C’est le 17 août que sera transmise la résolution d’entérinement de 15 membres à Félix Tshisekedi pour investiture.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une