Billy Kambale aux militants de l’UNC : « nous devons nous assumer en tant que parti pour dire aux kidnappeurs que Kamerhe ne sera jamais cette personne que vous voulez fabriquer »
Procès 100 jours/Ph. ACTUALITE.CD

Le secrétaire de l'Union pour la nation congolaise (UNC), Billy Kambale, s'est exprimé ce mercredi 16 juin devant les militants du parti sur la décision de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, condamnant Vital Kamerhe à 13 ans de travaux forcés en appel.

Pour Billy Kambale, le président national de l’UNC est pris en otage.

« Nous avons convoqué une réunion d'urgence et de crise parce que l'avenir de notre président est enjeu. Nous devons nous assumer en tant que parti pour dire aux kidnappeurs, aux preneurs d'otages que Kamerhe ne sera jamais cette personne que vous voulez fabriquer. Nous, nous sommes là pour rétablir l'innocent dans ses droits », a déclaré Billy Kambale devant les militants.

La rencontre entre le SG du parti et les militants a eu lieu devant le siège national du parti, situé dans la commune de Barumbu. Une réunion d’urgence entre les cadres du parti est prévue à 14 heures. 

Contexte

Vital Kamerhe, Samih Jammal et Jeannot Muhima ont été condamnés en appel respectivement à 13 ans, 6 ans et une année des travaux forcés. La Cour d'appel de Kinshasa/Gombe s'est prononcée à l'audience de ce mardi 15 juin 2021. Elle a confirmé le jugement rendu au premier degré par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe. 

La Cour a aussi rejeté la demande en réouverture des débats qu'avaient introduite Vital Kamerhe ainsi que les appels notamment d'Hamida Chahur, Soraya Mpiana, Daida Mpiana, Daniel Shangalume Nkingi alias Massaro.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une