État de siège en Ituri et Nord-Kivu : Félix Tshisekedi promet « d’élaguer les imperfections » au sein des forces armées pour plus des résultats
Les militaires FARDC lors d'une parade à Beni/Ph ACTUALITE.CD

Le Président de la République Félix Tshisekedi a reconnu dimanche 13 juin l’existence d’imperfections dans le rang de l’armée nationale et a promis de les « élaguer » en vue d’obtenir plus de résultants dans le cadre de l’état de siège en cours au Nord-Kivu et en Ituri.  

« Ce qui est vrai dans les rangs des forces armées nationales, il y avait quelques imperfections, et ça je compte y travailler, j'y travaille déjà, je ne peux pas vous dire les imperfections de quel ordre mais est-il que ce que nous allons faire est destiné à renforcer les capacités de notre armée, des forces de sécurité parce qu'il n'y a pas que l'armée, il y a aussi la police qui doit protéger les populations, les services des renseignements qui doivent traquer ces barbares et leurs réseaux nationaux et internationaux. Donc tout cela fait que nous sommes obligés de prendre un temps de le faire calmement, sans passion mais avec détermination pour arriver à bout », a déclaré Félix Tshisekedi répondant à la question d’un journaliste en rapport l'évaluation de l'état de siège 30 jours après sa proclamation.

L'armée congolaise compte en son sein des officiers impliqués dans les cas des violations graves des droits de l'homme. Des voix en interne où en externe ne cessent d'appeler les autorités congolaises à écarter dans les chaînes de commandement les militaires affairistes et trempés dans les cas violations des droits de l'homme et de coopération avec certains groupes armés nationaux et étrangers.

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une