Assemblée nationale: plénière sous tension suite à la demande de Mboso d'une motion de soutien à l'état de siège que doit lire les députés par caucus provinciaux
Assemblée nationale RDC.

Une vive tension s'est observée en début de plénière à l’Assemblée nationale, ce mardi 11 mai, à la suite de la demande aux députés de soutenir l'état de siège proclamé par le Président de la République Félix Tshisekedi et les FARDC. Le président Christophe Mboso a, dans sa communication, demandé aux députés de le faire par caucus provinciaux.  Ce qui a suscité la résistance de la part des députés, toute tendance confondue.

Dans cette cacophonie, le député Daniel Mbau prend parole pour lire la motion des élus de Kinshasa. Il appelle en vain ses collègues  de Kinshasa au perchoir. Du coup, la députée Geneviève Inagosi prend parole par motion incidentielle pour demander au président du bureau, Christophe Mboso de ne pas procéder de la sorte, car, estime-t-elle, cela n'est pas réglementaire. Elle dit par contre ne pas s'opposer à la démarche de soutien à l'état de siège et aux FARDC. Elle propose par contre que ces motions de soutien  se fassent en dehors de l'hémicycle comme se font toutes les autres déclarations.

M. Mboso insiste et rappelle que les députés étaient avertis par le rapport quant à ce.

Paulin Odiane intervient par une autre motion incidentielle et sollicite qu'un petit temps soit accordé aux députés pour qu'ils harmonisent un bon texte engageant tous les concernés qu'il faudra lire.

Mboso accède à la demande et accorde 15 minutes pour que les députés se mettent d'accord en caucus provinciaux.

Berith Yakitenge

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une