Samedi 17 avril 2021 - 14:15

Breaking news

RDC/Insécurité à l’est : « je suis déterminée à faire tout le nécessaire », Bintou Keita s’adressant aux femmes leaders à Kinshasa
Photo. Droits tiers

La nouvelle Cheffe de la Monusco, Bintou Keita a été reçue ce 17 avril à Kinshasa, par des femmes œuvrant en politique, dans l’administration, l’entreprenariat et la promotion des droits humains en général, des femmes et des jeunes en particulier ainsi que d’autres secteurs.  Au cours de cette cérémonie organisée par Onu Femmes, les participantes ont soulevé plusieurs questions dont celle de la sécurité à l’Est de la RDC. Chose qui a poussé la représentante du SG de l’Onu à réaffirmer sa détermination. 

« Je suis très heureuse d’être parmi vous cet après-midi. La dernière fois que j’ai rencontré les femmes congolaises, elles plaidaient pour le respect de la parité dans le secteur politique. Elles ont également recommandé la réalisation de la promesse de 30% faite par le Chef de l’Etat. Les membres du gouvernement sont désormais connus et 27% de postes sont confiés aux femmes. C’est une très bonne chose. Nous sommes heureux de savoir que la RDC est passée de 17 % à 27. C’est une avancée majeure en termes d’égalité de sexes », a affirmé Bintou Keita, avant d’appeler les femmes à se lever et applaudir pour leurs efforts ainsi couronnés.   

Trois femmes nommées dans le gouvernement Sama Lukonde ont également pris part à cette cérémonie. Il s’agit de Adèle Kahinda, Nana Manwanina et Antoinette Kipulu, respectivement Ministre d’Etat en charge du portefeuille, ministre près le président de la République et Ministre de la Formation professionnelle.

Après l’exposé de la Cheffe de la Monusco, Adèle Kahinda a plaidé pour des efforts concrets en faveur de la paix à l’Est. « Madame, comme nous vous appelons notre sœur, nous vous demanderons aussi d’influencer, selon votre parcelle de pouvoir importante pour nos sœurs, enfants de l’Est. Nous avons besoin de la paix. Cette paix qui absorbe l’épanouissement de la femme. La femme est humiliée, meurtrie, violée, tuée. Nous souhaitons qu’au cours de votre mandat, la paix soit une réalité dans l’Est de la RDC.» 

En réponse à cette requête, Bintou Keita  a fait savoir qu’il y a beaucoup d'éléments à prendre en compte dans le processus de pacification de l’Est. « Cette question est beaucoup plus complexe. Mais lorsqu’elle est posée, très souvent elle se base essentiellement sur des offensives militaires. A mon avis, c’est plutôt un travail collectif qui doit être fait. Lorsque j'ai fait ma tournée à Goma, Bukavu,  Bunia et à Béni, très clairement, ce ne sera pas seulement une réponse militaire. Il faut beaucoup de courage pour s’attaquer aux questions qui révèlent de l’impunité, la justice, l’économie pour que règne la paix dans cette partie », a-t-elle expliqué. 

Et d’ajouter, « J’ai déjà plein de cheveux gris mais je m’attends à ce que quand je vais partir, ils soient quasiment blancs. (…) mais, je suis déterminée à faire tout le nécessaire. Et lorsque je vais devoir dire la vérité, j’espère que je vous trouverai à mes côtés en train de me soutenir ».

Les organisations des femmes ont également plaidé pour la mise en place d'un cadre permanent d'échanges entre la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC et les femmes leaders. Bintou Keita a promis de mettre cela en œuvre. Elle a en outre appelé les femmes à travailler pour la préservation de la nature en RDC en tant que deuxième poumon mondial, et dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une