Lundi 12 avril 2021 - 09:31

Breaking news

Grogne contre la Monusco : déjà trois morts à Beni, nouvelle semaine de paralysie des activités
Illustration. Des barricades érigées sur la chaussée lors d'une manifestation contre l'insécurité à Beni/Ph ACTUALITE.CD

C’est la deuxième semaine de paralysie des activités à Beni, après l’appel à 10 jours de grogne lancée par des groupes de pression et des associations professionnelles pour exiger le départ de la Monusco qu’ils accusent d’inaction face aux tueries des civils. Trois personnes sont déjà mortes et plusieurs blessées par balles dans les différentes intercalations ayant opposé d’une part les forces de l’ordre et de sécurité aux manifestants, d’autre part ces derniers aux casques bleus.

Les activités sont de nouveau paralysées ce lundi en ville de Beni après une trêve d'un jour le weekend dernier. Les jeunes ont érigé des barricades dans plusieurs avenues des quartiers de Beni et obligent les commerçants de cesser toutes les activités.

Comme conséquence, les portes des boutiques et magasins sont fermées, sur les boulevards Ruwenzori, Nyamwisi et même au centre commercial de Matonge. La tension est encore vive dans la commune de Mulekera où des manifestants obligent les passants à enlever leurs chaussures et marcher pieds nus. Ceux qui n'obtempèrent pas sont menacés voire agressés.

Pas de taxi-moto, les jeunes s'organisent pour tenter de se rendre à la base de la Monusco située au quartier Boikene.

Le groupe de pression Véranda Mutsanga et le mouvement citoyen Lucha ont appelé la population à rester déterminés pour exiger le départ de la Monusco. Entre-temps, cette dernière annonce l’arrivée de nouveaux engins et troupes pour renforcer ses contingents déployés sur le terrain.

Yassin Kombi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une